MTI choisit Isilon pour le Big Data

Big DataCloudRéseauxStockage

L’intégrateur a choisi la filiale d’EMC et ses technologies de scale-out pour accompagner ses clients vers le Big Data. Et pas le cloud ?…

Depuis fin 2007, MTI s’est clairement repositionnée pour devenir l’un des premiers fournisseurs de solutions d’infrastructure, de services et système d’informations. L’entreprise noue donc des partenariats avec de grands acteurs comme Cisco, VMware et EMC.

Canal historique

Depuis 2003, fortes d’une expertise en stockage reconnue, les équipes de MTI travaillent donc en étroite collaboration avec le leader mondial du stockage. Positionnée sur les infrastructures cloud de l’alliance Virtual Computing Environment (VMware, Cisco et EMC), il semblait donc logique que MTI travaille rapidement avec Isilon, rachetée par EMC en novembre 2010 pour 2,25 milliards de dollars.

Du Nas évolutif

Les solutions NAS en cluster évolutif d’Isilon viendront compléter le catalogue de solutions de l’intégrateur, plus particulièrement pour les projets Big Data (analyse de gros volumes de données pas forcément structurées). « Grâce à cette offre, nous allons pouvoir répondre de manière globale et précise à la gestion du Big Data de nos clients. Les solutions Isilon se distinguent par leur simplicité d’installation, d’extension et d’administration. Elles reposent sur une architecture Nas scale-out qui, par opposition au Nas scale-up, permet d’augmenter les capacités et les performances de stockage sans avoir à renouveler l’équipement de base avec une installation plus lourde », explique Damian Saura, directeur des ventes chez MTI France

Pas de nuage pour Big Data…
Les produits Isilon répondent naturellement aux besoins d’explosion des données. Ils ont même été conçus pour résoudre cette problématique à moindre coût.

MTI mise aussi sur la généralisation « supposée » du Big Data à tous les secteurs économiques. En effet, cette technologie nécessite de traiter rapidement (voire en temps réel) des volumes massifs de données, exigeant donc un matériel dynamiquement évolutif et simple à administrer.

Cette dernière caractéristique semble bien adressée par le Cloud, et plus précisément par l’IaaS (voir notre article). Toutefois, les entreprises ne sont pas forcément encore prêtes pour ce type d’utilisation, où les marges sont de plus réduites pour les intégrateurs…

Crédit photo : © Edyta Pawlowska – Fotolia.com


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur