MXI Security se lance à la conquête de l’hexagone

Sécurité

La biométrie c’est efficace, encore faut-il ne pas se faire couper le doigt !

Le Canadien, spécialiste de la biométrie sort de sa cabane et attaque le marché français avec ses dispositifs de stockage de données mobiles hautement sécurisés.

Cette société existe depuis 1994. Au départ, sa spécialité était la mémoire et l’accès disque (ndlr : notamment dans les photocopieurs), elle n’a vraiment débuté dans le domaine de la sécurité qu’en 2001, suite à la demande d’un client américain souhaitant sécuriser les données stockées dans la mémoire d’un photocopieur.

Précision importante, tous les produits de MXI bénéficie de plusieurs certificats de sécurité répondant aux critères militaires.

Aujourd’hui, le groupe dont la maison mère est localisée à Montréal est également présent aux USA (Los Angeles) en Asie (Hong Kong) et en Europe (Londres).

Parmi ses partenaires, l’on trouve Sagem, Citrix ou bien encore RSA. MXI compte 150 salariés dont plusieurs ingénieurs en charge du développement des applications embarquées avec les disques et clés USB biométriques, qui sont des solutions propriétaires.

Le groupe se lance donc à l’assaut du marché français, et d’après le Président, Gérard Reusing, MXI Security “il faut s’attendre à un succès commercial en France”. Pour cela il compte sur un important réseau de distributeurs.

Avec son produit phare, Stealth MXP, MXI Security permet aux entreprises, aux organismes gouvernementaux et militaires de transférer des données sans crainte que celles-ci soient compromises si le dispositif portatif est perdu ou volé.

Le processus de cryptographie embarqué dans le disque et la clé est propriétaire, comme le logiciel permettant la maintenance du produit. Pour l’instant, ces clés USB sont disponibles de 512 Mo à 4Go et une version 8 Go sera disponible dés le mois d’août 2008.

Le dispositif Stealth MXP protège les données avec un encodage AES 256-bit et avec trois facteurs d’authentification ; même si le dispositif mobile est perdu, l’intégrité des données est préservée. Notons que le système biométrique ne sauvegarde qu’un template (une image mathématique) du doigt scanné conformément aux recommandations de la CNIL.

Selon Christian Hauet, Business Development Manager “on commence à prendre conscience que des données confidentielles sont sauvegardées sur des supports non sécurisés, lesquels sont souvent égarés. Cette perte peut s’avérer catastrophique ; l’accès non autorisé à des informations confidentielles peut entraîner de graves conséquences juridiques et financières.”

“L’autre préoccupation des sociétés et des organismes gouvernementaux est de pouvoir authentifier les utilisateurs à distance”, explique M. Hauet.

“Utilisé avec le logiciel MXI Security Access, le dispositif Stealth MXP offre une solution sécurisée. Trois facteurs d’authentification vérifient l’identité des personnes essayant d’accéder aux réseaux des entreprises depuis l’extérieur.” Ces trois facteurs d’authentification sont les suivants : un mot de passe un certificat et une signature biométrique.

Niveau développement, le groupe travaille actuellement sur le controle des accès à distance. Une solution qui selon Hauet devrait :“donner un coup d’avance à MXI vis à vis de la concurrence”, mais surtout permettre de contrôler les utilisateurs en déplacement et éventuellement de bloquer une clé qui a été volée?

Les caractéristiques techniques en français sont accessibles en ligne sur le lien.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur