Netgear flexibilise ses boîtiers de sécurité UTM ProSecure

CloudFirewallSécurité

Netgear met à jour le micrologiciel de ses boîtiers UTM ProSecure. Au menu, un pare-feu remodelé avec de nouvelles règles de sécurité pour les applications web, une prise en charge du WAN redondant sur réseau 3G et un système de sauvegarde sur NAS.

D’une mise à jour de firmware, Netgear améliore le pare-feu de ses boîtiers UTM ProSecure et leur adjoint en parallèle des capacités de WAN redondant en 3G ainsi qu’un système d’archivage des logs et des contenus filtrés.

Sont concernés, les six modèles de cette gamme destinée à se greffer sur les réseaux des petites et moyennes structures, en l’occurrence jusqu’à 150 connexions simultanées. Alors que la messagerie électronique et le partage de fichiers constituent désormais les principaux vecteurs d’échange d’information (étude Harris Interactive), les écosystèmes collaboratifs connectés fleurissent en entreprise. Cloud public, services de streaming, plates-formes de vidéoconférence, applications web… autant d’outils externalisés qui exposent à outrance les infrastructures réseau… et par là même les données, à d’éventuelles fuites.

En agissant au niveau du routeur et des commutateurs, Netgear se propose d’offrir une alternative aux solutions logicielles déployées à l’envi sur chaque poste de travail. Centralisées au sein des boîtiers UTM, des définitions sécuritaires normalisées, propres à quelque 1800 applications dédiées à l’exercice collaboratif, qui tend à évolue à travers partenaires commerciaux et clients.

Flexibiliser l’exercice collaboratif

Passé en version 3.0, le micrologiciel de Netgear gratifie les produits UTM d’une prise en charge des clés 3G sur le port USB intégré, dans le cadre du WAN redondant. Concrètement, cette liaison sans fil annexe sert de passerelle de secours si la connexion principale vient à défaillir. Mais cet artifice peut également trouver son utilité dans l’optimisation de la bande passante : typiquement, dans une configuration à plusieurs interfaces, l’une est alors réglée en maître et les autres servent d’adjuvants. Les flux de données sont redirigés selon un système de priorité défini au préalable.

À la clé, une disponibilité et une flexibilité accrues dans l’interconnexion de sites distants. En complément, dans cette même logique d’évolutivité, Netgear érige le stockage illimité des logs et contenus filtrés comme l’un des piliers de son nouveau firmware. Comptes rendus des connexions, fichiers placés en quarantaine, courriels classés comme spams, l’ensemble peut faire l’objet d’une sauvegarde sur un dispositif NAS de la marque, relié directement à un port Ethernet. Les boîtiers ProSecure UTM sont commercialisés sur la boutique en ligne de leur constructeur, à partir de 480 euros HT.

Crédit image : © Beboy – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur