Neuf Cegetel détaille son plan de route

Cloud

Un an après son introduction en bourse, l’opérateur mise plus que jamais sur
le marché grand public, notamment avec la fibre (qui compte à ce jour 20.000
abonnés)

Quelques jours après la publication de ses résultats semestriels, Neuf Cegetel a décidé de faire un point sur sa stratégie. Une communication qui se fait dans un contexte favorable : les performances financières sont bonnes et le groupe est devenu, grâce à ses multiples achats, le deuxième FAI français devant Free. Pour l’opérateur, il s’agit également de détailler sa feuille de route, un an après son introduction en bourse.

Les objectifs sont ambitieux. Le groupe confirme son objectif de faire croître au second semestre son chiffre d’affaires Grand Public de près de 70% et son chiffre d’affaires Entreprises dans le haut de la fourchette de 5% à 10%.

Le groupe vise également un cash flow Opérationnel doublé fin 2007 par rapport à début 2006 et atteignant environ 450 millions d’euros en 2008. Cet objectif sera réalisé grâce à la poursuite de la progression rapide de sa marge d’EBITDA qui atteindra 25% fin 2008, et à la maîtrise de ses investissements, explique Neuf Cegetel.

C’est donc bien sur le marché grand public que l’opérateur entend concentrer ses efforts. Pour 2008, le groupe table sur une croissance supérieure à 20%, “portée notamment par la forte dynamique dela marque Neuf, le succès de ses nouveaux services et la poursuite de la stratégie de convergence fixe-mobile”.

Par ailleurs, il s’agira de faire migrer les abonnés AOL et Club-Internet vers la marque Neuf ce qui nécessitera “d’importants investissements”.

“La simplification des systèmes de gestion et la réduction du churn qui en découleront permettront à la marge commerciale Grand Public d’atteindre 30% du chiffre d’affaires en 2009. Le marché Grand Public sera ainsi le principal moteur de l’amélioration de la profitabilité du Groupe en 2008 et 2009”, poursuit Neuf Cegetel.

Pour conforter sa place de challenger d’Orange, l’opérateur mise sur la fibre, le dégroupage, les contenus et la mobilité. Concernant le dossier brûlant du FTTx, Neuf confirme son intention d’investir 300 millions d’euros entre 2007 et 2009 alors que Free semble ralentir la cadence.

Le groupe compte actuellement près de 20.000 abonnés très haut débit pour 110.000 logements connectés (« homes passed »). Les déploiements déjà engagés permettront d’étendre la disponibilité de l’offre fibre à environ 400.000 foyers à Paris, en banlieue et dans de nombreuses zones dans les agglomérations de Toulouse, Rennes, Bordeaux, Strasbourg, et du Grand Nancy. “SFR co-investira avec Neuf Cegetel à hauteur du tiers des investissements fixes nécessaires, ce qui permettra d’améliorer fortement la rentabilité du projet”, poursuit l’opérateur.

Côté dégroupage, Neuf annonce que l’extension de son réseau à 2.000 répartiteurs sera réalisé avant fin 2008.

L’extension de la communauté Neuf WiFi (plus de 10.000 hotspots et 350.000 Neuf Box en France, accessibles en WiFi aux clients Neuf)est également à l’ordre du jour, sans que l’opérateur donne plus de détails.

Enfin, concernant le marché Entreprises, Neuf vise donc une croissance du chiffre d’affaires dans une fourchette de 5% à 10% en 2008. Malgré un contexte général baissier, l’opérateur mise sur la contribution croissante des offres de VoIP, à l’émergence de services de ToIP (téléphonie sur IP) “mettant en jeu la convergence des réseaux data et voix, et à la progression sur le marché des PME”. Le groupe entend également maintenir une forte rentabilité sur le marché Entreprises, grâce à la croissance des services data, dont la marge s’améliore avec l’extension du réseau dégroupé.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur