Noël 2012 sous le feu des arnaques en ligne

RégulationsSécurité

Des applications mobiles malicieuses aux offres de cadeaux tendance sur les réseaux sociaux. McAfee publie sa liste d’arnaques à éviter lors des fêtes de fin d’année 2012.

À l’heure où 70 % des internautes français s’apprêtent à effectuer leurs achats de Noël en ligne*, l’éditeur de solutions de sécurité informatique McAfee publie sa liste d’arnaques à éviter pour ne pas se retrouver plumer dans le cyberespace lors des fêtes 2012… Qui veut gagner un iPad ?

Des escrocs sur les réseaux sociaux

Sur les réseaux sociaux, Facebook notamment, les concours, promotions et offres spéciales annonçant des cadeaux de Noël « tendance », comme l’iPad Mini ou le Galaxy S III, des remises exceptionnelles ou encore des offres d’emploi alléchantes, « sont pour la plupart de faux messages envoyés par un ami dont le compte a été piraté », déclare McAfee.

Sur Twitter, ce type de messages peut également être assorti de liens malveillants, observe la filiale d’Intel.

Des clones de sites marchands

Les sites illégaux, qui ressemblent à s’y méprendre à des plates-formes licites de commerce électronique, sont nombreux.

Leur objectif, poursuit McAfee, consiste le plus souvent à obtenir des données personnelles (identifiants, numéros de cartes bancaires, etc.) et à en tirer profit au détriment du consommateur abusé. D’autres plates-formes, des petites annonces à Skype, peuvent également être utilisées à des fins illicites.

Gare aux spams !

Prêchant pour sa paroisse, le spécialiste des antivirus et autres outils de sécurité pour l’Internet fixe et mobile, invite les internautes à toujours se méfier des courriers électroniques commerciaux non sollicités (spams).

Profitant des fêtes de fin d’année et d’un certain élan de générosité, ces spams pourront inciter leurs destinataires à faire un don à des organisations délictueuses maquillées en oeuvres caritatives.

D’autres vanteront des tablettes et smartphones de nouvelle génération, d’autres encore proposeront un lien vers des produits de luxe, des montres à la maroquinerie.

Quant aux cartes de voeux électroniques (e-cards), elles pourront contenir des logiciels malveillants (malwares), des logiciels espions (spywares) ou encore des virus. Les cartes cadeaux factices sont d’autres pièges à éviter.

Un mobinaute averti en vaut deux

L’hameçonnage (phishing), qui consiste à pousser un internaute à divulguer des informations confidentielles, évolue chaque année. Il reste en vogue sur l’email et s’adapte aux messages courts sur mobiles (SMShing).

Qu’ils utilisent Android, iOS ou Windows, les mobinautes, amateurs d’applications multiples, se méfieront de celles qui visent à leur soutirer des données ou à transmettre des SMS surtaxés à leur insu.

*source : Fevad & Médiamétrie//NetRatings.


Voir aussi

Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur