Nokia N-Gage vise le marché des consoles Gameboy

Régulations

Nokia s’est assuré les services de Sega, Capcom et Taito, pour développer ses futurs jeux vidéo pour téléphone portable

Jouerez-vous prochainement à Sonic, Tomb Raider ou Space Invaders sur votre mobile?

Oui, soutient Nokia, qui développe avec son nouveau N-Gage.

Il s’agit d’un téléphone portable que certains présentent comme futur concurrent de la console portable Gameboy de Nintendo.

Après Sega, Capcom et Taito, qui se sont engagés à collaborer avec Nokia dès l’annonce du produit, et l’arrivée récente de Eidos, THQ et Acticvision, Namco pourrait suivre. Ainsi que d’autres éditeurs de jeux vidéo, à destination desquels Nokia pourrait prochainement publier les spécifications de son téléphone.

Le N-Gage est basé sur la plate-forme de la série 60 de Nokia, équipé d’un processeur ARM9 à 100Mhz (à comparer aux 16Mhz de la console de Nintendo), de 24Mo de mémoire, et complétée du système d’exploitation Symbian, qui supporte la réception FM et les fichiers MP3.

Il ofre toutes les spécifications d’une véritable console de jeu portable. Il se présente comme une console Gameboy Advanced de Nintendo -jusqu’au support des jeux sur cartouches MultiMediaCard (MMC).

En outre, parallèlement aux fonctions classiques d’un téléphone mobile GPRS, le N-Gage disposera de la technologie sans fil Bluetooth, et autorisera jusqu’à six joueurs pour les jeux ‘multi-joueurs’.

Explosion du marché européen des jeux sur mobiles

L’annonce par Nokia du développement de sa plateforme N-Gage a soulevé une polémique sur la réalité de ce marché du jeu vidéo pour téléphones mobiles.

L’étude de Strand Consult évalue le marché européen du jeu sur téléphone portable à 500 millions d’euros en 2003, et 3 milliards d’euros en 2005. Un marché partagé entre quatre domaines principaux : jeux d’arcade, jeux de loto et dérivés, le vote TV, et les jeux associés aux shows interactifs.

Même si elle ne devait représenter qu’une part modeste du marché des jeux sur téléphones portables, la plateforme N-Gage de Nokia préfigure le futur des services mobiles non vocaux.

Il est clair, dès à présent, que les prochains jeux qui seront portés sur les mobiles 3G, seront développés par les professionnels, les majors des éditeurs de jeux vidéo.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur