Nokia rançonné en 2007 pour ses terminaux mobiles Symbian

MobilitéRégulationsSécurité

La clé permettant de valider les applications pour Symbian a été volée en 2007 par un pirate. Nokia aurait payé des millions pour qu’elle ne soit pas rendue publique.

En début de semaine, nous apprenions que Domino’s Pizza était la cible d’un racket organisé par des pirates informatiques (voir « Données clients volées : des hackers réclament 30 000 euros à Domino’s Pizza »). Cette pratique n’est toutefois pas nouvelle. Ainsi, les équipes d’investigation de MTV News expliquent que Nokia a été victime d’une telle opération, il y a de cela plusieurs années. En 2007, un pirate informatique menaçait de rendre publique la clé de chiffrement utilisée au sein des téléphones Symbian.

Avec cette clé, il aurait été possible de signer n’importe quel logiciel pour les téléphones de la firme, qui étaient alors limités aux seules applications validées et autorisées par Nokia. La société aurait versé plusieurs millions d’euros au pirate pour que cette clé ne soit pas distribuée, explique MTV News.

Ratages en série

La suite a tout d’un film policier : la rançon aurait été déposée dans un parking jouxtant un parc d’attraction, puis récupérée par le voleur. La police aurait alors perdu sa trace. Le pirate n’a à ce jour jamais été appréhendé.

Le point ironique de cette histoire est qu’en payant la rançon demandée par le pirate, Nokia a probablement scellé son sort dans le secteur de la téléphonie mobile. La firme vendait alors plus de la moitié des terminaux dans le monde. Toutefois, elle a raté le virage des smartphones. Plus précisément, c’est l’émergence des applications pour téléphones mobiles que Nokia n’a pas su anticiper.

En rendant publique la clé permettant de diffuser des applications pour les terminaux Symbian de Nokia, le pirate aurait donc pu permettre à cet OS de lutter à armes presque égales avec iOS, puis Android, en ouvrant plus largement la porte aux applications tierces.

Depuis, Nokia a vendu son activité terminaux mobile à Microsoft pour un prix de 5,44 milliards de dollars (voir « Mobilité : Microsoft se paye les Lumia de Nokia et pourrait récupérer Elop »).


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous l’histoire de Nokia ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur