Nouveau bug pour l'anti-virus AVG

Sécurité

Problème heureusement réparé par AVG Technologies. Pour autant, il s’agit du troisième en un mois

AVG serait-il le chat noir des éditeurs de sécurité ? Ou bien ses développeurs auraient-ils des trous de mémoire quant aux applications que doit prendre en compte un Antivirus. Il faut dire qu’en l’espace d’un mois, l’éditeur tchèque aura ainsi été victime de trois “faux positifs” importants, heureusement résolus rapidement.

Pour exemple, la dernière mise à jour de la solution antivirus AVG 7.5 et 8 pour les systèmes tels que Windows 2000, XP et Vista effaçait certains fichiers contenus dans le dossier système. En fait, l’application estimait que la DLL Windows user32.dll, indispensable à l’utilisation de l’OS était un cheval de Troie, et demandait donc à l’utilisateur de l’effacer. Vaste bourde puisqu’en effaçant ce fichier, Windows ne pouvait plus fonctionner…

En réparation, l’éditeur a décidé d’offrir un an de licence gratuite pour les versions françaises, hollandaises, italiennes, portugaises et espagnoles de Windows. Une amende honorable qui s’alourdit en voyant qu’une nouvelle “faille” a été mise à jour.

Le site TheRegister explique qu’Adobe Flash a été identifié par la dernière mise à jour de l’antivirus comme un malware… Plus précisément, le fichier flashUtil10a.exe (un utilitaire du player) a été identifié en tant que menace Erreur puisque ce fichier sert à vérifier automatiquement les mises à jour ainsi que la bonne installation du player.

Les ingénieurs de la société tchèque ont alors mis trois heures à résoudre le problème, pour éviter qu’il ne continue de se propager. Une nouvelle mise à jour de signatures a donc été publiée. Des bourdes qui nuisent à l’image de la société ainsi qu’à la réputation de ses solutions qui jusqu’à aujourd’hui ont plutôt bonne presse. Des faux positifs qui pourraient alors se transformer en vrais négatifs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur