NVidia accusé de violation de brevets

Régulations

La société californienne Optic Inc. a annoncé qu’elle poursuivrait le fabricant de puces graphiques NVidia pour avoir enfreint cinq brevets

A l’origine, Opi Inc. développait des composants, mais en septembre 2002 elle a cédé ses activités de fabrication et de distribution à la société Opti Technologies, qui n’a de commun que le nom, afin de se réserver les seuls revenus des droits afférents à ses brevets.

Cependant, selon la SEC – le gendarme de la Bourse américaine – le contrat qui lie Opti et Opti Technologies prend fin sur l’année fiscale 2005. Ce qui incite Opti Inc. a réviser son modèle économique. Les cinq brevets objet de la plainte qui sera déposée par Opti portent sur le ‘Predictive Snooping of Cache Memory for Master-Initiated Accesses et sur une interface de bus ISA compacte, sans que l’on sache exactement quels produits ou technologies de NVidia sont visés. Opti Inc. a très clairement indiqué quels étaient ses objectifs pour engranger des revenus dans le futur : “des royalties ou des licences sur la propriété intellectuelle de la société“, mais aussi, et c’est plus inquiétant, “poursuivre des revenus de licences de sociétés dont nous croyons qu’elles enfreignent nos brevets“. Ce modèle économique a valu à Opti Inc. une intervention de la Securities and Exchange Commission (SEC), qui l’a rayée de la liste des sociétés qui relèvent du NASDAQ.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur