Nvidia dévoile les GeForce 600M Series pour laptops

PortablesRégulations

Nvidia a dévoilé mercredi sa nouvelle gamme de cartes graphiques à destination des ordinateurs portables. Faut-il succomber à ces nouvelles cartes GeForce GT 600M Series?

Le constructeur américain annonce trois nouvelles cartes graphiques pour ordinateurs portables. Les GeForce GT 610M, 630M et 635M remplacent respectivement les 520MX, 540M et 555M.

Les spécifications des GeForce 600M Series

La GeForce 610M constitue le modèle d’entrée de gamme et embarque 48 cœurs CUDA cadencés à 900 MHz. Un bus mémoire de 64 bits assure une bande passante de 14,4 Go/s. Nvidia double cette bande passante à 28,8 Go/s grâce à un bus mémoire de 128 bits avec la GeForce GT 630M. Une carte qui vise le milieu de gamme avec 96 cœurs CUDA cadencés à 672 MHz.

Enfin, le haut de gamme est adressé avec la GeForce GT 635M qui se décline elle-même en deux versions. La moins performante possède des caractéristiques proches de la GT 630M avec 96 cœurs CUDA cadencés à 753 MHz. Avec la deuxième déclinaison, la plus performante de la gamme, la carte tire profit de 144 cœurs CUDA cadencés à 675 MHz. Et le bus s’élargit à 192 bits pour une bande passante mémoire de 43,2 Go/s. Et surtout elle supporte la mémoire SDRAM de type GDDR5 (Graphics Double Data Rate, version 5).

Dans les trois cas, les GeForce supportent l’eDP (embedded DisplayPort) 1.2 assurant l’affichage d’une résolution de 2560 par 1600 pixels. Le HDMI 1.4 ainsi que le Blu-Ray 3D sont tous deux également supportés.

Une gravure en 28 nm mais des spécifications au mieux identiques

Un examen qui laisse dubitatif lorsqu’on compare ces nouvelles cartes à leurs prédécesseurs. Les spécifications restent identiques à celles des 500M Series ou sont même revues à la baisse. Ainsi, la bande passante du bus mémoire de la GeForce GT 555M est de 50,2 Go/s contre 43,2 Go/s pour la 635M.

Nvidia contre-balance donc le risque inhérent au changement de technologie par une absence de risques en ce qui concerne l’architecture. Les 600M Series seront effectivement gravées dans la technologie 28 nanomètres (nm) de TSMC (40 nm pour les  500M Series). L’occasion de rappeler que TSMC annonçait en octobre 2011 avoir commencé la fabrication de puces en 28 nm. La mise au point des nouvelles technologies avancées peut se traduire par des rendements moindres durant un certain temps. AMD en a fait l’expérience avec GlobalFoundries et pourrait d’ailleurs se tourner plus encore vers TSMC (lire l’article de ITespresso.fr).

Nvidia y va donc d’un rafraîchissement timide de la gamme des cartes graphiques GeForce pour ordinateurs portables. Mais il devrait toutefois se traduire par une baisse des prix.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur