Oracle : des résultats en hausse, une activité hardware en berne

Régulations

L’Américain Oracle livre encore une fois des résultats en progrès. Tout va bien ? Oui, hormis pour la branche hardware, qui continue sa vertigineuse chute.

Le géant Oracle vient de publier les résultats de son dernier trimestre d’activité. Ils sont en hausse par rapport à l’année précédente, avec un chiffre d’affaires de 9 milliards de dollars (+ 3 %) et un bénéfice net de 2,5 milliards de dollars (+18 %), soit 0,49 dollar par action (+ 20 %).

Des résultats excellents donc, mais qui restent à tempérer. En effet, la dégringolade continue dans le secteur du matériel (issu du rachat de Sun Microsystems), avec un chiffre d’affaires de 869 millions de dollars, en baisse de 16 % par rapport à la même période de l’année 2011.

« Le chiffre d’affaires hardware pour nos systèmes d’ingénierie a augmenté de 139 % », tente de rassurer Mark Hurd, président de la firme (en se gardant bien d’expliquer exactement ce qu’englobent les systèmes d’ingénierie en question).

L’activité logicielle au beau fixe

Fort heureusement, Oracle peut compter sur son activité d’éditeur pour rattraper cette mauvaise performance dans le matériel. Ainsi, les ventes de licences grimpent de 7 %, à 2,4 milliards de dollars. Les mises à jour et services de support représentent pour leur part un chiffre d’affaires de 4,1 milliards de dollars, en hausse de 8 %, soit plus de 45 % du CA total de la firme.

Dernier point, Oracle dégage un flux de trésorerie positif de 13,5 milliards de dollars sur les douze derniers mois. C’est 35 % de mieux que l’année précédente. Un signe incontestable de bonne santé.

Crédit photo : © Vladimir Wrangel – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur