Oracle Enterprise Manager: toujours plus près du système…

Logiciels

Pour un monitoring plus proactif des applications, Oracle descend jusqu’aux couches basses…

San Francisco.- Avec Enterprise Manager, présenté à OpenWorld, Oracle intègre étroitement ses applications dans un environnement d’administration unifié, et ouvre ses modules aux applications tierces.

En tant qu’éditeur de bases de données, de logiciels middleware et d’applications, Oracle se devait de proposer une solution d’administration de ces solutions, avec des mécanismes d’optimisation, de détection d’incidents en temps réel… C’est la raison d’être d’Oracle Enterprise Manager au catalogue de l’éditeur.

À l’occasion d’Oracle Open World, ici en Californie, de nombreuses nouveautés sont annoncées sur Enterprise Manager 10g, dans la logique d’approche “top-down” de gestion des applications et des ressources d’infrastructure. Cette approche se concentre sur l’administration de bout en bout (surveillance et intervention) des applications autant sur les aspects technologiques que business. En combinant ces deux aspects, on évite les errements des solutions traditionnelles ne traitant qu’un des deux, prolongeant le plus souvent les délais d’indisponibilité de l’application.

Oracle illustre là un mouvement de croisement entre les outils traditionnellement utilisés pour l’exploitation système et réseaux qui s’enrichissent aujourd’hui d’administration d’application (chez HP, IBM, Computer Associates, ou Microsoft par exemple) et les solutions manageant des applications qui intègrent effectivement de plus des connecteurs vers les systèmes d’exploitation et les ressources des équipements informatiques et réseaux. Quant à l’issue de ce recouvrement, il faudra attendre quelques années. Indice : il semblerait que les activités de l’entreprise l’emportent aujourd’hui dans le système informatique face aux problématiques purement techniques.

Un œil permanent sur les applications Java multi-tiers

Le nouveau module Oracle Application Diagnostics for Java surveille et détecte les problèmes de performance dans les applications Java en production, en impactant de moins de 1 % sur les performances de l’environnement. De plus, il ne nécessite par d’intervention informatique pour comprendre la logique applicative. Ce module fonctionne avec les middlewares Oracle ou non-Oracle. L’administrateur peut tracer les transactions à la volée, et corréler les requêtes et les activités du SGBD, mais aussi avec celles des applications Java dans une architecture multi-tiers. De plus, les possibilités de diagnostic de Siebel CRM ont été intégrées à Oracle Enterprise Manager pour une administration unifiée.

Monitoring applicatif de bout en bout et SLA

De nouveaux connecteurs pour Siebel CRM HelpDesk et Peoplesoft Enterprise HelpDesk élargissent les possibilités de gestion des incidents de bout en bout et de résolution des problèmes.

Le nouveau module Oracle Management Pack for Business Intelligence d’Enterprise Manager pack permet de définir des alertes proactives envoyées à l’utilisateur sur d’éventuels problèmes anticipés, des pannes ou de problèmes de performance. Des possibilités contribuant au respect des engagements de service envers les utilisateurs (SLA).

Une protection salutaire de l’environnement de production

Enfin, Oracle Data Masking Pack apporte une protection supplémentaire des données, et de meilleures performances. En effet, cette solution permet de puiser des jeux de données dans le SGBD en production selon divers critères à un moment donné, afin de les utiliser ailleurs pour une manipulation spécifique. Un type de snapshot déchargeant d’autant l’environnement de production.

Oracle Application Server Diagnostics Pack et Oracle Diagnostics Pack for Non-Oracle Middleware sont proposés à 6.000 dollars chacun par CPU. Il faudra ajouter 5.000 dollars pour les Management Connectors. Oracle Management Pack for Business Intelligence est vendu 10.000 dollars par CPU, et Oracle Data Masking Pack 10.000 dollars par CPU du serveur où les données sont “masquées”.


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur