Orange attaque le marché du NFC avec le Samsung Wave 578

Cloud

Orange se lance sur le marché du paiement sans contact en proposant le Samsung Wave 578. Premier terminal permettant de répondre à un marché estimé à 30 milliards de dollars en 2012.

Orange va distribuer le Wave 578 de Samsung. Un terminal sous Bada, le système d’exploitation mobile du constructeur coréen, et surtout, qui intègre une puce NFC (Near Field Communication). Rappelons que le NFC autorise les transactions sans contact (paiement, carte de transport…) et qui fait l’objet d’expérimentations en France.

Le terminal doit également débarquer sur les marchés polonais et espagnol dans le courant du deuxième trimestre 2011, souligne ITespresso.fr. Ce pourrait être le premier modèle d’une longue série de terminaux équipés d’une puce NFC. LG, Nokia ou encore Apple sont sur les rangs. Orange prévoit que plus de la moitié des nouveaux modèles de smartphones seront équipés du NFC d’ici la fin de l’année. Doté du nouveau système d’exploitation Bada 1.1 de Samsung, le Wave 578 dispose du wifi 802.11b/g/n, du Bluetooth 3.0 et d’un port USB 2.0.

Pour alimenter les transactions NFC, Orange prévoit de mettre à disposition des mobinautes des services inédits: billetterie, achat de titres de transport ou rechargement mobile. En plus des services Orange TV Player, Orange Maps, Orange Messenger et Orange Application Shop annoncés en développement.

Le NFC présente l’occasion pour les opérateurs de recréer une relation de proximité avec leurs clients toujours plus captés par les fournisseurs de contenus (Google, Facebook, etc.). Une problématique qu’a parfaitement intégrée l’équipementier Nokia Siemens Networks qui invite les opérateurs à se positionner en tiers de confiance tant dans la sécurisation des transactions que dans les moyens de paiement. Un moyen de capter de la valeur d’un marché mobile qui semble de plus en plus échapper aux opérateurs réduits à entretenir leurs réseaux de télécommunication. Selon Jupiter Research, le paiement sans contact devrait atteindre les 30 milliards de dollars en 2012 et 110 milliards en 2014.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur