Orange Business Services revendique 2500 clients pour son offre « Le Cloud Pro »

CloudIAAS

Orange Business a fait le point sur son offre cloud et revendique 3600 clients aujourd’hui, dont 2500 pour « Le Cloud Pro ». Et vise toujours les 500 millions d’euros de revenus d’ici 2015.

« Nous poursuivons notre expansion sur le cloud, l’un des axes majeurs de notre stratégie ‘Conquête 2015’. Notre objectif : atteindre les 500 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2015, lance Vivek Badrinath, directeur exécutif d’Orange Business Services (OBS). Soyons clairs : par cloud, nous entendons bien des services en ligne flexibles, facturés à l’usage… et non pas de l’externalisation traditionnelle. »

Sur l’activité cloud, Orange Business a augmenté son chiffre d’affaires de 70 % en 2011, en ligne avec les prédictions internes. Il était d’environ 50 millions d’euros en 2010 (d’après nos sources). Plus bavard sur le nombre de comptes, l’opérateur revendique 3600 clients utilisateurs de ses solutions cloud, dont 2500 pour l’offre Le Cloud Pro (bouquet de services pour indépendants, TPE et PME) lancée en juin 2011, 80 sur l’offre Business VPN Galerie (cloud privé) et 110 (en moins de trois mois) sur l’offre Flexible Computing Express (IaaS concurrent d’Amazon Web Services).

Une offre pléthorique

Les grandes entreprises sont servies par Business VPN Galerie mais aussi Private Applications Store, Flexible Computing Premium et Private, Flexible Backup, Telepresence as a service… et des services d’accompagnement. Tout est déployé pour parvenir aux 500 millions d’euros, et pour prospérer sur le cloud, avec les partenariats technologiques nécessaires (Microsoft, EMC, NetApp, Cisco, Juniper, VMware…) et un écosystème solide d’intégrateurs et de revendeurs.

OBS met également l’accent sur un aspect différenciant pour un opérateur en télécommunication : le réseau et le maillage des datacenters permettant d’apporter une qualité de service optimale. En juin 2011, l’opérateur a d’ailleurs signé un accord avec SITA, spécialiste mondial des communications et des solutions informatiques liées au transport aérien pour bâtir une infrastructure mondiale de cloud computing hautement performante et entièrement managée.

Liberté de mouvement du client

Le futur datacenter de Val de Reuil prévu pour juin 2012 viendra compléter la liste des six datacenters existants interconnectés à très haut débit : Atlanta, Johannesburg, Sydney, Singapour, Hong-Kong et Francfort. De quoi offrir des offres à la demande hautement contrôlées, avec une qualité de service (SLA) très élevée.

Certes, sur le papier cela semble très prometteur. Toutefois, une entreprise souhaite-t-elle réellement être peinte en Orange du sol au plafond ? D’autant que l’un des freins majeurs à l’expansion du cloud est justement la crainte d’être captif des fournisseurs de services cloud. « Nous sommes très vigilants à cet aspect de réversibilité et nous faisons le maximum pour que nos clients puissent à tout moment, et le plus facilement, changer de plate-forme afin de continuer leur activité », assure Didier Jaubert, directeur Global Solutions et Services chez Orange Business.

Article complet sur SiliconDSI.fr

Crédit photo © Beboy – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur