Orange présente Edge nouvelle pierre de la maison haut débit mobile

Régulations

Après Bouygues Telecom, l’opérateur lance donc la technologie EDGE pour le grand public. Objectif, assurer une meilleure couverture en complément de “la rolls de la mobilité”: la 3G

Après le lancement en avril dernier de EDGE pour les entreprises, l’opérateur propose désormais cette technologie au grand public (dès le 9 juin). Avec un débit allant jusqu’à 200 Kbits par seconde en théorie (ce ne sont pas les mêmes débits lors de l’envoi que lors de la réception).

EDGE doit permettre une couverture à 85% du territoire. Elle est le complément du Wi-Fi (8.000 hotspots )mais surtout de la 3G qui ne couvre pour le moment que la moitié du territoire. Cette continuité de service paraît essentielle pour convaincre le grand public. Les professionnels du secteur n’envisagent pas de continuité territoriale de la 3G avant 2008, 2009. Selon Orange le débit de EDGE est plus faible que celui de la 3G, (EDGE 200 Kbits et 3G jusqu’à 384 Kbits) une affirmation à prendre avec des pincettes, car pour Bouygues Télécom, qui mise uniquement sur Edge et fait l’impasse sur la 3G, la différence entre les deux technologies n’est pas aussi grande que cela (voir notre article). Didier Quillot le p-dg d’orange explique la stratégie du groupe : “Nous avons une approche agnostique, la technologie doit être invisible, mais elle doit être convergente pour rendre un maximum de service aux consommateurs. Un des facteurs les plus importants dans le choix d’un opérateur c’est la couverture qu’il offre.” Au point de vue des prévisions de croissance, Didier Quillot précise, “Nous sommes pour l’instant le premier opérateur haut débit Mobile national, avec 110.000 clients, nous espérons en compter 1 million en juin 2006 et 2 millions fin 2006.” Et sur ces perspectives optimistes il rajoute en souriant : “Rendez-vous dans un an avec deux fois plus de clients !” Mais le sourire du président a un coût, le passage à EDGE est évalué à 200 millions d’euros selon Orange. Des services inédits EDGE permet de faire passer plus de données que le GPRS (2,5G), la voix (mais pas la visiophonie), la musique bien sûr, mais aussi et surtout la télévision en direct (un service qui cartonne en 3G), et par conséquent des vidéos et des clips. Les clients d’Orange vont donc découvrir sur le portail Orange World, 42 chaînes de télévision en direct (LCI mobile, France 2 France 3, RTL9?). Orange World c’est 5 millions de clients, et 30 millions de connexions par mois. Certains programmes sont originaux, comme LCI Mobile, au total c’est près de quinze chaînes qui peuvent être considérées comme totalement exclusives. Jean Claude Dassier dg de LCI précise en quoi c’est une véritable valeur ajoutée pour l’accro à l’information : “c’est une période extraordinaire, car nous assistons au passage entre l’information et l’objet mobile. Auparavant, on apprenait la nouvelle par la radio. Dorénavant, cela se fera par le téléphone. LCI Mobile c’est un véritable direct avec les informations en continue, le journal est renouvelé très fréquemment, et depuis dimanche nous proposons ce que j’appelle un Breaking news, un flash spécial pour les évènements importants.” Au-delà de la télé live, EDGE permet à ses clients de visionner des vidéos haute définition (selon l’écran), parmi 300 nouveaux programmes vidéo par semaine. On y retrouve la L1 de football, les rencontres du Top 16 de rugby, des clips musicaux et des bandes-annonces de films (le dernier Star Wars a été téléchargé 25.000 fois). Dans le futur, le mobile Haut Débit devrait être un véritable enjeu pour les films courts et à l’exemple des Japonais les Français pourront regarder des séries. Avec Orange World Musique, les consommateurs pourront avoir accès a un nouvel univers Musique innovant fort de 11 radios partenaires (Le Mouv Skyrock, FIP, BFM?)En un seul clic, il sera possible de consulter une fiche technique sur l’artiste. Ils pourront également télécharger des morceaux, notamment grâce à un récent accord avec Warner (voir notre article), la musique étant largement plébiscité par les utilisateurs. Combinés: des incompatibilités qui risquent de refroidir Pour ceux que cela intéresse, il n’est pas nécessaire de changer de forfait ou de carte SIM, par contre il faut disposer d’un terminal de dernière génération, en sachant que le premier prix est de 69 euros et qu’une nouvelle gamme devrait être disponible à l’automne. Par contre, un problème de taille se pose: les combinés 3G ne sont pas tous compatibles EDGE. Et les combinés EDGE ne sont pas tous compatibles 3G. Bref, le client lambda risque de s’arracher les cheveux et cette accumulation de technologies risque d’en refroidir beaucoup. Certains qui par exemple se sont jetés sur la 3G avec un mobile non compatbile Edge risquent de regretter amèrement leur achat! Concernant le forfait, il suffit d’opter pour l’une des trois options Orange World Intense. L’opérateur a décidé de pratiquer des prix attracttifs pour convaincre. La première option donne accès pour 10 euros par mois (25 Mo) à la télé illimitée le week-end et jusqu’à une petite heure de télévision ou 30 minutes de vidéo de 2 minutes à utiliser en une semaine. Ensuite, le forfait dit 60 Mo permet jusqu’à 2h30 de télé pour 20 euros et le dernier forfait 150 Mo qui autorise 6 heures de connexion télé pour 30 euros. Mais déjà, les responsables d’Orange annonce envisager des expérimentations de ce que l’on appelle HSDPA (High Speed Downlink Packet Access) c’est à dire l’UMTS2 (Universal Mobile Telecommunications System 2) pour l’automne. De son coté Bouygues qui ne propose que EDGE mise aussi clairement sur l’HSDPA. Il faut dire que ce nouveau support promet des débits fulgurants à 2 mégas. L’on peut donc légitimement s’interroger quant à la nécessité d’investir dans un nouveau terminal alors qu’ une technologie plus rapide devrait naître d’ici un ou deux ans. Une belle bataille en perspective et un joli jackpot pour celui des deux qui mettra au point en premier la technologie. Des objectifs ambitieux

Si le départ de la 3G est poussif chez Orange et SFR, les opérateurs rivalisent d’optimisme.

“Nous prévoyons de compter plus d’un million de clients haut débit (Edge et 3G) fin mai 2006. Le point de passage en décembre est quelque part entre 500.000 et un million”, a ainsi déclaré Didier Quillot, P-DG d’Orange France. A l’heure actuelle, et six mois après son lancement, Orange compte 110.000 abonnés 3G. Il faudra donc accélérer le mouvement pour tenir ces objectifs… De son côté, SFR, toujours après six mois de commercialisation, revendique 100.000 clients 3G. Et vise aussi 500.000 abonnés à fin 2005. Mais la filiale de Vivendi ne pourra pas compter sur Edge pour étoffer son parc d’abonnés. Une couverture rapide du territoire devrait, selon lui, lui permettre de gagner suffisamment de clients. Wait and See. Enfin, Bouygues Télécom n’a lancé Edge que pour les entreprises et attendra aoctobre pour le grand public. Deux raisons expliquent ce décalage: les mobiles ne sont pas prêts, les contenus dédiés non plus, explique l’opérateur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur