Palm se redresse : chiffres encourageants

Cloud

Les ventes du constructeur de PDA sont toujours en baisse mais le résultat est moins mauvais. Handspring, qui vient d’être acheté, n’est pas consolidé dans ces chiffres

Le marché des PDA n’est pas au beau fixe. Depuis plus d’un an, les ventes de ces ordinateurs de poche sont en baisse, notamment à cause des faibles investissements des entreprises dans ce domaine. Normal donc que le numéro un du secteur, l’américain Palm subisse les conséquences de ce marasme.

Pour autant, le constructeur qui a connu une année 2002 très médiocre commence à redresser la barre. Même si les chiffres restent négatifs. Palm a ainsi réduit sa perte de moitié durant son 4e trimestre au 31 mai, accusant un déficit de 15,1 millions de dollars contre 27,5 millions un an plus tôt. Ventes en baisse de 15% La firme a réalisé un chiffre d’affaires de 225,8 millions de dollars, comparé à 233,3 millions un an plus tôt, soit un recul de 3,2%. Mais les analystes s’attendaient à des ventes inférieures. Sur un an, ses ventes ont atteint 871,9 millions, en baisse de 15,4% par rapport à l’exercice précédent. Pour renouer avec la rentabilité, Palm a également annoncé au début du mois sa décision de scinder ses activités de construction d’ordinateurs et de développement de logiciels (PalmSource). Enfin, rappelons que Palm vient d’acquérir son rival Handspring. Ce résultat est cependant supérieur aux prévisions de Palm et à celles des analystes, qui avaient prévus une baisse du chiffre d’affaires de 15% à 20%. La reprise de Handspring pour fusion n’est pas prise en compte dans ces résultats, l’accord étant intervenu le 4 juin. Par contre, Palm a anticipé la création de PalmSource, qui reprendra les activités logiciels du groupe sous une nouvelle entité, par une provision exceptionnelle.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur