PC portable en entreprise: les usages évoluent

Cloud

Selon le nouveau baromètre de IDC pour Dell, le laptop n’est plus réservé aux
équipes nomades et remplace progressivement les PC de bureaux

Les PC portables s’écoulent comme des petits pains auprès du grand public mais aussi et surtout dans les entreprises. En milieu professionnel, le laptop commence même à cannibaliser les PC de bureau. Traduction: les directions informatiques préfèrent remplacer leurs parcs par des portables plutôt que par des desktops. Car l’usage de ces machines évolue fortement, c’est la principale conclusion du premier baromètre de la mobilité réalisé par IDC pour le compte de Dell (200 DSI de structures de plus de 200 salariés interrogés).

Grâce aux baisses de prix et aux améliorations techniques, les ventes de laptops bondissent. Selon l’étude, ils représentent cette année 38% des ventes d’ordinateurs en France contre 20% en 2000. Aujourd’hui, la quasi-totalité des entreprises interrogées (96%) déclare posséder au moins un portable.

La tendance n’est pas prête de s’inverser. Selon IDC, 65% des entreprises interrogées prévoient un déploiement de portables à court terme. Non seulement les laptops viennent remplacer les desktops mais la moitié des futurs PC portables sont également destinés à des utilisateurs qui n’en étaient jusqu’alors pas équipés.

C’est d’ailleurs le premier enseignement de cette étude. Il y a encore peu, seuls les salariés nomades (commerciaux, techniciens) avaient le “privilège” d’être équipés de laptops. Désormais, 32% des collaborateurs équipés d’un PC portable sont sédentaires. Les métiers de la finance, de la comptabilité, des ressources humaines sont aujourd’hui concernés.

Ces populations pratiquent une mobilité à l’intérieur de l’entreprise. 50% des DSI interrogés déclarent ainsi que l’achat de laptops répondent notamment à ces nouveaux besoins.

Cet élargissement des utilisateurs modifie de fait les usages du PC portable. En quelques années, l’on est passé d’une utilisation classique (en déplacement) à une utilisation domestique.

Hors du bureau, le laptop est ainsi utilisé dans 76% des cas au domicile du salarié (les 35 heures et l’essor de l’ADSL n’y sont pas étrangers), à 59% chez les clients ou fournisseurs et à 52% lors de salons ou séminaires. La proportion tombe à 29% pour les voyages et à 19% dans les hôtels.

Conclusion d’IDC: le portable est devenu avant tout un outil de flexibilité plus qu’un outil de productivité. Devenu un outil plus personnel, il permet d’améliorer la satisfaction des salariés équipés. Ce gain est constaté par 68% des DSI interrogés même si l’on peut douter de sa réelle importance. Les gains de productivité sont tout de même attendus par 45% des DSI.

Ces changements de comportements sont surtout dus à deux facteurs: le coût de possession et la levée des barrières sécuritaires. Avec des prix en baisse constante, le différentiel entre un laptop et un desktop se réduit de plus en plus (il est passé de 50 à 25%). Du coup, le TCO d’un laptop, autrefois important, devient aujourd’hui plus gérable. D’autant plus que les gains associés compensent les surcoûts, un avis partagé par 88% des DSI interrogés.

Dans le même temps, les craintes liées à la sécurité des PC portables s’amenuisent. Longtemps considérée comme un obstacle aux déploiements, elle est aujourd’hui prise en compte via des solutions dédiées. Seulement 20% des entreprises interrogées freinent leurs investissements à cause de cette question tandis que dans 70% des cas, une solution de sécurité (authentification, VPN, chiffrement) est mise en place.

Enfin, IDC souligne que les entreprises adoptent en masse le laptop pour plus de connectivité (61% des entreprises interrogées). Il y a bien sûr le Wi-Fi, mais l’attente concerne aujourd’hui les réseaux haut débit mobile type 3G ou HSDPA. L’étude montre que 33% des entreprises ont déjà déployé de la 3G sur certains de leurs PC portables, 10% sont en phase de test.

Ce qui constitue une opportunité importante pour les fabricants qui commencent à équiper nativement leurs machines de modules 3G/HSDPA. Ainsi, Dell précise que 10% de ses ventes concernent désormais des PC hyperconnectés, une part très importante compte tenu de la jeunesse de ces technologies. Le constructeur souligne que les grands appels d’offre intègrent quasiment tous cette demande en connectivité.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur