Pékin veut nettoyer son Web

Régulations

Des moteurs de recherche sont accusés d’attenter à la morale. Google et Baidu, au centre du viseur, font face à une politique de dénigrement national

A en croire les autorités chinoises, le Net serait le vecteur d’atteintes aux mœurs publiques. Visiblement, les officiels de l’Empire du Milieu voient d’un mauvais œil la liberté octroyée par Internet et la foultitude de contenus qu’il propose.

C’est donc le ministère de la Sécurité publique qui a décidé de sanctionner pas moins de 19 fournisseurs d’accès internet et sites Internet qui ont manqué aux attentes gouvernementales. Une information que rapporte la télévision d’Etat montrant des images d’agents officiels du régime en train de vider les bureaux d’une de ces sociétés. Les entreprises montrées du doigt sont donc proprement censurées pour ne pas avoir suffisamment régulé les contenus présents sur le Web.

L’agence de presse britannique Reutersrapporte ainsi que le Parti communiste chinois surveille de près la diffusion d’informations dans le pays et censure aussi bien les contenus pornographiques que l’expression de toute opposition politique. C’est pourquoi la télévision officielle rapporte la mesure. “Il a été décidé de lancer une campagne nationale en vue de nettoyer Internet de ses contenus vulgaires, qui portent trop souvent atteinte à la morale publique et nuisent à la santé physique et mentale des jeunes“.

Les porte-paroles de Google en Chine, ainsi que du moteur de recherche Baidu se sont, pour l’instant, refusés à tout commentaire. Pourtant, on est actuellement en présence d’un réel mouvement de contrôle et de répression du Web en Chine, pays qui compte le plus grand nombre d’internautes au monde, devant les Etats-Unis. Selon les officiels du régime, plusieurs sites auraient exploité des lacunes législatives pour diffuser des contenus répréhensibles. Ce qui légitimerait la censure actuelle.

Reste que cette mesure de coercition contre les acteurs chinois de l’Internet est une nouvelle preuve de la volonté de contrôle des autorités sur le Net.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur