Performances: Firefox reprend du poil de la bête

Logiciels

Le moteur JavaScript SpiderMonkey peut maintenant être assisté simultanément par TraceMonkey et JaegerMonkey. Résultat? Des performances qui grimpent de façon significative.

Les versions de développement du navigateur web Firefox 4 proposent des moteurs JavaScript de plus en plus véloces. La bêta 4, présentée il y a une semaine, ne déroge pas à cette règle.

Et les choses ne sont pas prêtes de s’arrêter, puisque le moteur JavaScript de nouvelle génération JaegerMonkey n’est pas encore actif. À ce jour, Firefox utilise l’interpréteur de code JavaScript SpiderMonkey, assisté du compilateur just-in-time TraceMonkey. JaegerMonkey a lui aussi pour tâche de compiler le code JavaScript, mais il utilise une technique différente et complémentaire de celle employée par TraceMonkey. Nous le signalions déjà en juillet : une fois les deux modules activés simultanément, les performances de Firefox devraient nettement progresser.

Le dernier graphique en date du site« Are We Fast Yet? » Montre que les deux modules sont dorénavant capables de fonctionner de concert. Nous pouvons raisonnablement espérer que la prochaine version de test de Firefox mettra en avant cette nouveauté.

Avec le test SunSpider, les performances sont bien meilleures avec les deux composants qu’avec TraceMonkey seul. Elles restent toutefois en léger retrait par rapport à l’utilisation seule de JaegerMonkey. Pour sa part, le score au test V8 de Google bondit, les deux moteurs semblant ici cumuler leurs avantages respectifs. C’est une bonne nouvelle pour Firefox, même s’il n’arrive pas encore à se montrer plus rapide que ses concurrents.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur