Philips va fermer le tiers des usines qui lui restent !

Régulations

Le groupe néerlandais met le paquet pour réduire ses coûts : il va fermer ou vendre 50 des 150 sites de production encore actifs dans le monde

Le groupe électronique néerlandais poursuit sa mutation radicale ! Après avoir supprimé 50.000 emplois et fermé 120 sites industriels durant les cinq dernières années, il concentre ses activités et annonce qu’il abandonne encore 50 sites de production, sur les 150 qui lui restent.

Le retour à la rentabilité du groupe, avec un bénéfice net de 42 millions d’euros au deuxième trimestre, n’est donc qu’une étape dans ses projets. Philips concentre ses activités autour du marketing et des innovations, sans pour autant abandonner l’ensemble de ses produits, mais qui seront, pour les plus simples, fabriqués en sous traitance. Philips entend économiser 400 millions d’euros par an à partir de 2005 grâce à la restructuration de sa division électronique grand public, et ne conserver que les activités de produits de communication, réseaux multimédias et écrans. Gerard Kleisterlee, p-dg du groupe, a déclaré au quotidien NRC-Handelsblad : “Nous allons fabriquer seulement des produits qui nous permettront de nous distinguer de nos concurrents“.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur