Pluie de licenciements chez TDK, Lenovo et EMC

Cloud

Ces trois entreprises vont supprimer 12.900 postes !

Rien ne va plus dans le secteur IT. Terrorisés par le ralentissement économique, les géants des technologies de l’information multiplient les plans sociaux depuis la fin 2008 et ce jeudi, ce sont pas moins de trois entreprises qui annoncent de massives suppressions d’emplois.

Le japonais TDK a décidé de tailler dans le vif en s’apprêtant à fermer plusieurs sites de production à l’étranger. Le spécialiste du stockage annonce la suppression de plus de 8.000 emplois hors du Japon.

Dans un communiqué, TDK a également précisé qu’il comptait vendre immédiatement ses activités non rentables et réduire ses dépenses générales.“Les commandes passées à notre entreprise ont chuté beaucoup plus fort que prévu. Cela a conduit à une baisse de l’utilisation de nos capacités de production beaucoup plus accentuée que prévu auparavant”, a expliqué TDK dans un communiqué.

Ces mesures devraient lui permettre d’économiser 62,9 milliards de yens (500 millions d’euros) par an, dont 16,6 milliards proviendront des suppressions de postes. La restructuration coûtera au total 15 milliards de yens au groupe.

Le chinois Lenovo a de son côté a annoncé jeudi qu’il allait supprimer environ 2.500 emplois, soit 11% de ses effectifs en raison de la crise économique mondiale. Le 4e fabricant mondial de PC précise que la baisse de ses ventes touche également la Chine, marché stratégique pour le groupe. Il avait annoncé en novembre une chute de 78% de son bénéfice net pour les 9 premiers mois de 2008, à 23,4 millions de dollars.

Cette mesure lui permettra d’économiser 300 millions de dollars sur l’année fiscale 2009-2010 achevée le 31 mars.

Et pour clore cette série noire, l’américain EMC a dévoilé un plan de restructuration impliquant la suppression de 2.400 postes, soit 7% de ses effectifs. Le numéro un mondial du stockage fait pourtant état d’un 4e trimestre plutôt flatteur avec un chiffre d’affaires de 4 milliards de dollars…

Mais “Pour améliorer la compétitivité et l’efficacité de ses activités mondiales, EMC annonce également un programme de restructuration pour simplifier plus encore les coûts liés à son activité informatique”, a indiqué le groupe dans un communiqué. La crise a bon dos.

“Nous pensons que ce programme supplémentaire va nous aider à trouver l’équilibre entre nos objectifs de grande efficacité, de souplesse et de performances solides de nos activités, sans compromettre d’aucune façon notre capacité à satisfaire les besoins de nos clients sur le long terme”, a commenté Joe Tucci, p-dg du groupe.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur