Pourquoi Microsoft développe-t-il son moteur de recherche ?

Régulations

Microsoft considère la recherche sur Internet comme stratégique. Face à Google, et après le rachat, par Yahoo, d’Inktomi ? le moteur partenaire de MSN?, Microsoft investit lourdement dans son futur moteur de recherche ‘maison’

A la ‘Search Engine Strategies Conference’ de San Jose, qui s’est déroulée le week-end dernier, Microsoft a annoncé clairement la couleur : ”

Sur le côté information de notre firme, il n’y a aucun doute que la recherche est l’un des angles principaux de notre stratégie” a déclaré un des vice-présidents de MSN.

Nous investissons lourdement dans cet espace“. Pas de doute donc quant à la stratégie de Microsoft pour MSN.

Affronter Google et Yahoo

La géographie des outils de recherche s’est largement modifiée ces derniers mois, confirmant Google dans sa place de leader, et propulsant Yahoo à la tête d’un puissant empire dans la recherche en ligne. Yahoo qui, de plus, maîtrise totalement ses liens publicitaires, après le rachat d’Overture.

Yahoo qui dispose aussi de trois arguments de poids en matière de moteurs de recherche:

-il possède AltaVista, à l’avenir incertain,

-All The Web, le principal moteur concurrent de Google motorisé par Fast, que l’on retrouve aussi sur Lycos,

-et enfin Inktomi, qui renseigne en particulier la fonction recherche de MSN.

Yahoo, l’autre concurrent de Microsoft sur Internet, avec Google et AOL!

Développer son propre moteur de recherche

Il reste donc peu de place à Microsoft si la firme souhaite conserver une part d’indépendance dans le contenu web. D’autant que la guerre sur la fourniture d’accès à Internet l’oppose en particulier à AOL, mais aussi à une multitude de petits ISP locaux qui ont su profiter de la vague de l’Internet haut débit pour occuper des parts de marchés que les grands opérateurs, dont MSN, peinent à reprendre.

La recherche, seconde activité des internautes après l’email, est une des pierres angulaires d’Internet, qui draine la majorité des internautes. C’est pourquoi Microsoft se lance dans le développement de ses propres algorithmes, afin d’affronter Google et Yahoo/Inktomi/AllTheWeb sur leur terrain en proposant son propre moteur de recherche, attendu courant 2004.

S’attribuer les nouveaux modèles économiques de la recherche !

50 millions d’internautes posent mensuellement des requêtes sur MSN, un potentiel que Microsoft entend ne pas abandonner à sa concurrence. Même si les revenus publicitaires ont fortement chuté depuis l’implosion de la bulle spéculative. Mais ne dit-on pas qu’un vent de reprise souffle sur ce marché ?

Cependant, l’investissement de Microsoft cache sans doute une autre stratégie économique. Ces deux dernières années se sont développés deux nouveaux modèles économiques sur la recherche. Tout d’abord les soumissions payantes, qui consistent pour les entreprises à payer un service d’indexation rapide et quasi garanti sur les bases des moteurs. Une opportunité que Microsoft ne manquera sans doute pas de saisir.

Mais surtout le marché des moteurs de recherche s’est attribué une nouvelle manne publicitaire avec les liens sponsorisés, des liens liés à des mots clés achetés aux enchères qui répondent en tête ou en proximité des premiers résultats sur les pages de résultats des moteurs de recherche.

Initié par LookSmart, qui fournit MSN, le marché est aujourd’hui essentiellement occupé en Amérique du Nord par Overture, qui est entré sous le giron de Yahoo, et en Europe par eSpotting, en cours de rapprochement avec FindWhat. Sans oublier Google et ses AdWords, qui commencent à s’étendre.

Les liens sponsorisés représentent déjà plus du quart des revenus de Yahoo, et une grande partie de ceux de Google. Microsoft n’entend donc pas laisser échapper cette opportunité, mais n’entend pas non plus laisser à ses concurrents le contrôle de ce marché.

Microsoft aura beau affirmer “Une partie des recherches peuvent être meilleures“, à n’en pas douter, c’est du côté des revenus publicitaires que lorgne la société, qui n’hésite pas à miser gros afin de proposer d’une alternative aux services proposés par Google et la sphère Yahoo. Avec, sans doute -à croire qu’il s’agit d’une démarche culturelle chez Microsoft- le secret espoir de dominer ce marché.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur