Project Monterey : VMware esquisse l’avenir de Cloud Foundation

CloudVirtualisation
Project Monterey VMware Cloud Foundation

À travers Project Monterey, VMware cherche à adapter Cloud Foundation à l’évolution des infrastructures, avec un focus sur les (Smart)NIC.

Quel avenir pour Cloud Foundation ? C’est l’une des questions centrales de Project Monterey.

Dans le cadre de cette initiative qu’il vient d’officialiser, l’éditeur entend donner un aperçu de l’avenir de sa solution d’infrastructure SDDC. Son principal axe de réflexion : la variété des ressources de calcul sur lesquelles s’appuient les applications « modernes ».

Parmi ces ressources, il y a les GPU, les FPGA… ou encore les (Smart)NIC.
Ces derniers sont des équipements « spécialisés » destinés à libérer les serveurs de tâches secondaires – en premier lieu, la gestion des fonctions stockage et réseau. VMware compte y  adapter Cloud Foundation. Il a franchi une première étape en portant ESXi.

Project Monterey implique aussi de réviser l’architecture de la pile (qui réunit vSphere, vSAN et NSX) pour favoriser la désagrégation. Une application pourra ainsi exploiter des accélérateurs attachés à d’autres serveurs physiques que celui où elle réside.

L’initiative comporte également une composante sécurité. L’idée est que chaque SmartNIC puisse exécuter une suite d’outils, dont un firewall stateful. Il en résulterait une protection « ultradistribuée » adaptée aux microservices.

VMware promet des solutions basées sur Project Monterey chez Dell, HPE et Lenovo. Avec, sous le capot, des technologies Intel, NVIDIA* et Pensando Systems. Il courtise en particulier les opérateurs télécoms, pour la virtualisation et la conteneurisation de leurs déploiements 5G.

* Le VMworld 2020 a donné lieu à d’autres annonces concernant NVIDIA. Notamment l’intégration du hub logiciel NGC avec vSphere, Cloud Foundation et Tanzu.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT