Protéger les serveurs Linux relais de virus

Sécurité

La dernière version de ServerProtect for Linux de Trend Micro nous rappelle que si les serveurs Linux sont peu menacés, ils peuvent en revanche héberger du code affecté

Destiné à la protection antivirus en temps réel des serveurs et des points d’extrémité internes et externes, ServerProtect de Trend Micro est désormais disponible en version 2.5 pour Linux.

Intégrée à Trend Micro Control Manager, ServerProtect facilite l’administration et apporte des outils de reporting centralisé. Et la version 2.5 pour Linux assure pour la première fois la prise en charge des Outbreak Prevention Services pour Linux. Au-delà de l’annonce, Trend Micro nous rappelle que si les serveurs de fichiers Linux sont peu l’objet de codes malicieux spécifiques, ils n’en restent pas moins des serveurs en environnement hétérogène qu’il convient de protéger. Un serveur Linux peut ainsi héberger un fichier exécutable infecté visant Microsoft Windows. Le système Linux qui détient ce fichier encourt un risque très faible, mais il peut servir de point relais au code malicieux pour passer sur un système Windows, l’infecter, entraîner des dommages et se propager davantage.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur