Publicité : Google et Facebook vampirisent le marché français

Data & StockageMobilitéProjetsRégulations

En 2018, Google et Facebook ont contribué à hauteur de 94% à la croissance du marché de la publicité numérique en France.

En France, le marché de la publicité numérique a progressé de 17% pour atteindre 4,87 milliards d’euros l’an dernier, selon le bilan 2018 de l’Observatoire de l’e-publicité récemment publié par le Syndicat des régies internet (SRI), avec PwC et l’Udecam.

Et ce sont deux entreprises technologiques américaines, Google et Facebook, qui captent l’essentiel de la croissance (94%, +2 points par rapport à 2017) du marché.

Le search (ultra-dominé par Google donc) représente à lui seul 45% de ce marché (2,27 Md€, +11% porté par la croissance du mobile qui pèse 57% des revenus). Mais la part du search a baissé de 3 points en un an, sous la poussée du display et des réseaux sociaux.

Réseaux sociaux, mobiles et vidéos

Les réseaux sociaux (Facebook en tête) portent la croissance du display (images ou vidéos). Le display « social » représente ainsi 22% (1,08 M€) du marché de la publicité en ligne, soit un bond de six points en un an. Le display « hors social » (bannières sur les sites web…) a progressé de 5% à 886 millions d’euros, mais sa part de marché a reculé de 2 points à 18%.

Il n’empêche, dans son ensemble, le display a augmenté de 30% (à 1,9 M€). Il s’octroie ainsi 40% du marché français de l’e-publicité. La vidéo, le mobile et l’achat programmatique ou l’achat d’espaces publicitaires en temps réel (plus des deux tiers du display désormais) dopent le marché.

Les 15% restants (735 M€ +6%) reviennent aux autres leviers de l’e-publicité : affiliation (+7,5% en valeur), comparateurs (+6%) et emailing (+2%).

(crédit photo © Pixabay via Pexels.com / CC0 License)

Lire aussi :

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur