Puces : Apple fait perdre 1 milliard de dollars à Samsung

Régulations

Selon la presse économique, le changement de fournisseur de puces par Apple aurait fait perdre un milliard de dollars à Samsung cette année.

Le constructeur sud-coréen Samsung vit un été difficile. En bisbilles avec Microsoft sur des questions de brevets, il est de plus en plus concurrencé par les fabricants chinois comme Xiaomi sur les marchés asiatiques. Il affiche également des résultats trimestriels en baisse de 8,9% en raison de tensions grandissantes sur le marché des smartphones et des tablettes.

Selon le Wall Street Journal, un autre évènement est venu impacter les résultats de Samsung : le changement de fournisseurs de puces par Apple. En effet, depuis quelques années, la firme de Cupertino cherche à s’émanciper de l’acteur sud-coréen pour la fabrication des puces Ax (A4, A5, A6 et A7) sur design ARM que l’on trouve dans les iPhone et les iPad. Cette production très lucrative a désormais changé de main pour être confiée au Taiwanais, TSMC. Ce dernier doit gérer la production des prochains SoC de la série Ax dans les technologies 20 nm, 16 nm et 10 nm. Le premier de la série sera la puce A8 qui devrait embarquer dans l’iPhone 6 attendu à l’automne.

Volte-face en 2015 ?

Le manque à gagner pour Samsung dans ce domaine pourrait selon le quotidien économique se chiffrer à un milliard de dollars pour l’année en se basant sur les derniers résultats trimestriels de Samsung. Ils montrent que l’activité LSI (fabrication de puces) est ainsi passée d’une perte de 200 millions à 800 millions de dollars. Preuve que la bascule avec TSMC est en train de s’opérer. Samsung paye aussi les rapports conflictuels qu’il entretien avec Apple sur les droits de propriété intellectuelle. Mais rien n’est complétement perdu pour le constructeur sud-coréen : selon une information de Reuters le mois dernier, Apple pourrait lui redonner la production des puces pour les iPhone et les iPad en 2015.

A lire aussi :

TSMC unique fournisseur de l’A7 pour l’iPhone d’Apple en 2014?

Résultats trimestriels de TSMC : après le beau temps vient la pluie

 

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur