Raspberry Pi Model B+ : Un Pi, sans ses erreurs de jeunesse

Composants
Rapsberry Pi Model B Plus

Chouchou des geeks, mais également des professionnels de l’électronique embarquée, le Raspberry Pi fait sa mue, avec un modèle mieux équipé et mieux conçu.

Sorti il y a maintenant près de deux ans et demi, le Raspberry Pi a connu un succès inattendu. Ce petit ordinateur à base de processeur ARM s’est ainsi écoulé à plus de deux millions d’exemplaires, au dernier pointage de novembre 2013 (voir notre article « Raspberry Pi : déjà deux millions de mini-ordinateurs vendus ! »).

Une autre version de cette carte mère ARM vient d’être aujourd’hui dévoilée par la Fondation Raspberry Pi. Le Model B+ corrige la plupart des défauts constatés sur son prédécesseur.

Des révisions bienvenues

Le circuit audio, gros point noir du Pi, a été entièrement revu et devrait maintenant proposer une qualité de restitution sonore acceptable. Autre avancée, la présence de quatre ports USB 2.0, contre deux précédemment. Ces ports supporteront mieux les périphériques demandant beaucoup d’énergie. Fin de problème en vue pour ceux qui utilisaient certains types de claviers ou de souris ?

Le connecteur GPIO propose dorénavant 40 broches, soit 14 de plus qu’auparavant. De quoi multiplier les possibilités pour ceux travaillant dans le secteur de l’électronique embarquée ou de la robotique. Le Raspberry Pi Model B+ se rapproche par la même occasion du Compute Module, un produit dédié spécifiquement aux industriels (voir « Le Raspberry Pi fait les yeux doux aux industriels de l’embarqué »).

Notez enfin que le circuit d’alimentation a été modifié, ce qui permet de réduire la consommation électrique de la carte mère de 0,5 à 1 Watt, suivant les usages. La consommation typique du Model B+ ne devrait ainsi pas dépasser les 3 W. Un bon point, même si le pont USB vers Ethernet grève toujours autant les besoins en énergie de cette machine.

Quelques inconvénients persistants

Au chapitre des mauvaises nouvelles, le port SD est remplacé par un connecteur microSD. Certes plus compact, ce port supposera toutefois un renouvellement complet de votre équipement en cartes mémoire.

Les caractéristiques processeur et mémoire demeurent également inchangées. Les 512 Mo de RAM sont ainsi toujours aussi justes pour un usage desktop sous Linux (mais plus que suffisants avec d’autres offres, comme RISC OS). Le processeur reste un Broadcom BCM2835, une puce ARM11 monocœur cadencée à 700 MHz.

Le choix de la raison. Le BCM2835 est en effet compatible avec les architectures ARM v5 (Xscale…), v6 (ARM11) et v7 (Cortex-A8, A9…), et intègre un coprocesseur arithmétique. Le GPU VideoCore IV se montre pour sa part d’une flexibilité très appréciable, à des lieues de ce qui est proposé par d’autres solutions graphiques embarquées.

Le Rapsberry Pi Model B+ se veut d’un format relativement proche de celui de son prédécesseur. Le plus grand nombre de ports USB 2.0 et diverses modifications dans la disposition des connecteurs le rendent toutefois incompatible avec les boîtiers conçus pour les Raspberry Pi Model A et Model B. Un élément à prendre en compte.

Le Raspberry Pi Model B+ est accessible à un prix équivalent à celui du Model B (35 dollars). Il est entièrement assemblé en Grande-Bretagne, ce qui en fait à ce jour l’un des rares ordinateurs conçu et fabriqué en Europe.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous le Raspberry Pi ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur