R&D : deux découvertes d’IBM sur le nano-stockage

Régulations

IBM manipule les atomes pour stocker jusqu’à 30.000 films dans le volume d’un
iPod

Les nanotechnologies, qui consistent à ‘jouer’ avec des particules de la taille des molécules et des atomes, n’ont pas fini de nous surprendre?

Ainsi le Almaden Research Center, centre de R&D d’IBM à San Jose, en Californie, a révélé deux découvertes en ce domaine, basées sur la particularité des atomes à se comporter comme des aimants.

Les chercheurs d’IBM étudient cette propriété, aussi appelée ‘anisotropie magnétique‘ afin de modifier l’orientation magnétique d’un atome de fer. Leurs recherches portent en priorité sur la stabilité de cette orientation, la principale difficulté des nanotechnologies qui doivent composer avec l’instabilité du monde de l’infiniment petit.

Pour cela, ils se sont appuyés sur les recherches de leurs collègues de Zurich, en Suisse, qui étudient la vibration d’une molécule en fonction de son état. De quoi imaginer la création de ‘switchs‘ (commutateurs) moléculaires fonctionnant sur le même modèle que ceux qui sont présents sur un ordinateur.

En combinant leurs recherches et ces deux découvertes, les scientifiques d’IBM pensent dépasser désormais le niveau des spéculations et disposer des bases pour développer le stockage du futur.

Avec la capacité de stocker 30.000 films complets, soit plus d’un tera octets, dans le volume d’un iPod.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur