R&D numérique : SystemX rejoint le LINCS

Régulations

L’Institut de recherche technologique (IRT) SystemX devient partenaire stratégique du LINCS, laboratoire international dédié aux réseaux et services du futur.

Après Alcatel-Lucent Bell Labs, l’Inria, l’Institut Mines-Télécom et l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC), l’Institut de recherche technologique SystemX, inauguré en février, rejoint le LINCS (Laboratory of Information, Networking and Communication Sciences).

Grâce à ce nouveau partenariat, le laboratoire dédié aux réseaux et services d’avenir s’ouvre à un plus grand nombre d’entreprises, parmi lesquelles : Bull, Capgemini, EADS, Exalead, Gemalto, Orange et Thales. En effet, SystemX rassemble, en plus des membres fondateurs du LINCS, une quarantaine de partenaires, dont une majorité d’industriels.

Les architectures réseaux

Doté d’un budget de 90 millions d’euros sur la période 2013-2015, financés pour moitié par l’État français, l’IRT francilien vise une quinzaine de projets d’ingénierie numérique avec 250 personnes impliquées d’ici 2015.

En tant que partenaire stratégique du LINCS, l’IRT SystemX apportera sa contribution sur de nouveaux projets de R&D centrés sur l’évolution des architectures réseaux.

« Nous avons le même principe de co-localisation des ressources qui facilite l’excellence scientifique et l’échange pour répondre aux défis des entreprises partenaires françaises, européennes et internationales », a commenté Eric Perrin-Pelletier, directeur général de SystemX.

Pour Daniel Kofman, directeur du LINCS et professeur à Telecom ParisTech : « accueillir SystemX parmi nos partenaires est d’importance stratégique… cela étend l’écosystème que nous avons déployé à de nouveaux industriels […] avec lesquels nous avancerons sans doute encore plus vite vers les objectifs que nous nous sommes fixés ».

Le LINCS, en bref

Créé en 2011 sur le principe de la co-localisation, le LINCS se présente comme un espace de rencontres scientifiques qui favorise les synergies entre partenaires publics et privés de la R&D, stimule l’innovation et le transfert technologique.

Plus largement, l’objectif consiste à renforcer la production scientifique et l’attractivité de la France et de l’Europe, à travers notamment la relation avec l’ICT Labs de l’Institut européen d’innovation et de technologie (IET) .

Les cinq thèmes principaux du LINCS sont :

  • les réseaux centrés sur le contenu et l’information ;
  • l’Internet des objets et les espaces intelligents ;
  • les réseaux sans fil ;
  • la métrologie de l’Internet ;
  • la modélisation et l’analyse de la dynamique de ces systèmes.

Parmi les membres de son comité scientifique figurent des chercheurs issus de Stanford University (États-Unis), Technion (Israël) et l’institut Max Planck (Allemagne).

Crédit photo © HP_Photo – Fotolia.com


Voir aussi

Dossier Silicon.fr – Internet est-il prêt pour l’’Internet des Objets ?


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur