Red Hat Summit 2008 : Linux sur 'desktop' n'est pas abandonné

Logiciels

Les dernières annonces de la compagnie laissaient craindre son retrait du monde des postes clients. La réalité est plus rassurante

Lors de la keynote de ce jeudi, Brian Stevens, CTO et vice-président de l’ingénierie chez Red Hat, a lancé un message fort vers la communauté des utilisateurs desktop. Après avoir brossé un historique du développement de Linux et de l’offre de la compagnie (plus de 3.000 applications certifiées et plus de 3.200 revendeurs), le premier sujet de fond abordé par Brian Stevens est la technologie permettant de lancer la Fedora à partir d’une clé USB.

Une vidéo montre alors les responsables du développement de la Red Hat et de la Fedora, travaillant de façon commune à l’élaboration et au test de ces fonctions de bureau nomade. Le message est clair : certes Red Hat ne proposera plus de distribution Linux commerciale pour le monde desktop, préférant se focaliser sur les serveurs, mais elle ne laisse aucunement tomber ce secteur. En d’autres termes, la compagnie ne monétise plus cette partie de son activité.

La Fedora est donc un projet largement soutenu par Red Hat, mais aussi un creuset de nouvelles technologies. Ceci se vérifie à l’entrée du salon : les deux premiers stands visibles sont ceux de la Fedora et de la communauté Red Hat. Sur le premier, vous pouvez faire installer une version « live » de la Fedora sur une clé USB. Sur le second, le passionné pourra acquérir des goodies à l’effigie de la société.

Un FUDCon a également été organisé lors du Red Hat Summit 2008. C’est une conférence Fedora qui s’adresse aux utilisateurs et aux développeurs.

fedorastand.jpg


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur