RFID: fabricants et éditeurs de produits prennent position

Régulations

Face à la discussion mouvementée qui a actuellement lieu aux Etats-Unis concernant le respect de la vie privée dans le cadre de l’utilisation de technologies RFID, les acteurs du marché se mobilisent et commencent leurs campagnes de lobbying

Jusqu’à présent, cette industrie n’avait eu guère besoin d’approcher les politiques. Jusqu’à ce beau jour de mai où l’Etat de Californie vota un décret pouvant restreindre le développement et l’utilisation de la RFID. Depuis lors, HID Corp., un spécialiste du contrôle d’accès, a décidé d’impliquer bon nombre d’autres intervenants RFID dans le débat concernant les aspects juridiques et réglementaires de la RFID non seulement en Californie, mais aussi partout dans le monde. Objectif : éduquer les législateurs, la presse et le grand public sur la RFID. Debra Spitler, executive VP du groupe Identification Technology de la firme s’explique:

“C’est vraiment tout nouveau pour nous, car nous n’avions jusqu’à présent aucune réelle culture lobbyiste ou législative”. De fait, le décret californien a été pris après un incident survenu dans une école primaire (Britten School) dans laquelle les écoliers ont été dotés de badges RFID pour vérifier s’ils allaient bien aux cours. Seul problème, s’il ne s’agissait que d’une surveillance surtout logistique (mise à disposition de salles de cours, ouverture du gymnase, etc.), l’établissement a toutefois oublié d’en avertir les parents d’élèves, lesquels, comme chacun sait, ont un côté empêcheurs de tourner en rond notoire (surtout en Atlantis !!). D’où dépôt d’une plainte, surtout due aux préjugés défavorables et aux rumeurs entourant la nocivité des étiquettes RFID sur la santé de ces chères têtes blondes. Plusieurs forums devraient ainsi se tenir au cours de prochains mois sur le thème du respect de la vie privée et de la RFID. Souhaitons que cette initiative traverse l’Atlantique et que nos instances tant communautaires qu’étatiques s’en inspirent pour trancher une fois pour toutes le débat et entourer la RFID d’un cadre réglementaire dont elle a fichtrement besoin. 12 autres Etats américains sont d’ailleurs en train de voter des mesures législatives à l’heure où nous publions. Toutefois, tout dépendra des décrets d’application, lesquels se font attendre. Ainsi, la législation californienne vient d’être examinée par le Sénat qui l’a ajournée en septembre et ne l’examinera pas avant janvier. Bref, patience et longueur de temps?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur