Salon 3GSM: M6 Mobile (‘MVNO’) vise le million d’abonnés

Régulations

La chaîne de télévision va devenir opérateur virtuel (MVNO) adossé à Orange. M6 Mobile vise un million d’utilisateurs d’ici à 2008

Les opérateurs mobiles virtuels ou MVNO vont-il enfin changer la donne d’un marché contrôlé à 80% par deux acteurs, Orange et SFR? Car les premiers MVNO lancés en France (Debitel et Breizh Mobile) sont plutôt discrets et ont des objectifs modestes.

L’arrivée de NRJ et de M6 sur ce marché marque enfin le début d’une offensive à grande échelle. Ces deux groupes vont faire ce qu’ils savent le mieux faire: attaquer le marché des jeunes et créer une nouvelle demande – à l’image du succès de Virgin au Royaume-Uni. NRJ a dit oui à SFR tandis que M6 s’est adossé au réseau d’Orange. A Cannes, lors du salon 3GSM World Congress, les deux partenaires ont donné plus de détails sur leur accord, notamment sur leurs objectifs. Ils sont ambitieux: 100.000 abonnés sont attendus avant Noël prochain et un million d’ici à trois ans. Avec cette cible de jeunes, très friande de mobilité, de services, d’innovation, M6 Mobile pourrait très vite remplir ses objectifs. Pour y parvenir, l’opérateur combinera les atouts de M6 et d’Orange : un réseau de distribution de 25.000 points de vente, un plan média de 10 millions d’euros la première année, une offre complète (forfait économique, compte bloqué, carte prépayée), un accès à toute la gamme des terminaux Orange, etc. Orange estime qu“‘il existe un marché de 4 à 5 millions de personnes non équipées en téléphonie mobile à conquérir d’ici à 2010, ainsi que 2 millions de clients qui pourraient être tentés par le double équipement”, a expliqué Didier Quillot, président d’Orange. Pour Orange, ce gisement de croissance réside surtout chez les jeunes (11-14 ans) et le relais de croissance repose sur les services de contenu. Concrètement, les deux groupes lanceront d’abord une offre commerciale commune qui sera commercialisée conjointement. Dans un deuxième temps, M6 mettra en place son MVNO à destination des jeunes. Par ailleurs, M6 et Orange ont engagé des discussions pour la production, par la chaîne TV, de contenus vidéo mobiles exclusifs pour les clients d’Orange, programmes élaborés à partir des grilles de la chaîne. Néanmoins, contrairement à NRJ et SFR, M6 Mobile ne prévoit pas le lancement d’une offre de la troisième génération (3G). Pas crédible et pas viable, soutient Didier Quillot. SFR appréciera!


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur