Salon CeBIT: inauguration en ambiance de crise

Cloud

Le plus grand Salon high-tech traverse l’un de ses périodes noires, même si le thème “profitez de la crise”  est mis en exergue

La grand’messe des technologies, sur l’immense site de la foire de Hanovre, s’ouvre dans un contexte des plus moroses.

Le nombre d’exposants est en recul de 25% (mais il reste néanmoins 4.300 sociétés inscrites!). Et tout le monde se demande combien de visiteurs arpenteront encore les allées le dimanche 8 mars, au 6è jour d’ouverture.

Les organisateurs disent pourtant attendre 495.000 visiteurs… ce qui restera à confirmer.

Certains ont délibéremment oublié ou ignoré le calendrier de cette première semaine de mars, tel le groupe Alcatel-Lucent qui a choisi d’organiser son Forum annuel à… Paris.

Il est vrai que de grands noms manquent à l’appel, tels Nokia, Samsung, O2/Telefonica, Toshiba mais aussi des groupes de Taiwan, Chine ou Corée, très affectés par la crise.

L’inauguration s’est déroulée avec la participation de la chancelière allemande Angela Merkel, accompagnée du très médiatique gouverneur de Californie, Arnold Schwarzenegger, en personne ainsi que de Craig Barrett, président du conseil d’administration d’Intel (pour quelque temps encore, car son retrait des affaires a été récemment confirmé).

La Californie est en effet le partenaire invité cette année – ce qui en rajoute sur le contexte “crise”, car les élus de cet Etat, qui ne cache pas sa situation financière difficile, se veulent rassurants, affirmant que beaucoup d’entreprises de la Silicon Valley se préparent pour être parmi les locomotives d’une reprise tant attendue.

Il reste qu’à Hanovre, le flux des communiqués de presse tarit à peine, obligeant à démêler les vraies (nouvelles) annonces des longs récapitulatifs de “nouveautés” qui n’en sont plus…

Parmi les thèmes phares de cette édition 2009, s’affiche naturellement le “green IT” (déjà très en vedette l’an passé) ou principe d’une moindre consommation d’énergie, traduit par “efficience énergétique”.

Premières informations repérées: Microsoft a choisi de mettre en avant, entre autres, son concept de “table numérique” ou “Surface” : sa commercialisation, déjà effective aux Etats-Unis et au Canada, est annoncée sur les principaux pays européens. Cette table numérique, tactile, réagit, sur 360°, aux mouvements de la main et au positionnement d’objets réels placés sur elle. Selon Microsoft, elle constitue par moins qu’un “lieu de réunion privilégié où plusieurs utilisateurs peuvent collaborer et interagir simultanément avec des informations, du contenu et des objets physiques, et communiquer entre eux d’une manière qui leur est familière“(…) . Pas d’indication de prix pour ce super gadget qui doit permettre “aux entreprises d’attirer et de convertir de nouveaux clients tout en effectuant des ventes croisées de produits et services” !

Pour sa conférence de presse, ce 3 mars, Intel devait mettre l’accent, avec l’intervention Craig Barrett, sur une démonstration, en avant-première européenne, d’une puce gravée en 32 nanomètres.

( A suivre )


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur