Samsung veut 20 milliards de dollars de bénéfices d'ici à 2012

Cloud

Le géant coréen ne cache pas ses ambitions. Dès 2008, il espère écouler 25% de mobiles supplémentaires et augmenter sa marge opérationnelle dans le secteur des dalles LCD

20 milliards de dollars de bénéfice d’ici à 2012. La somme annoncée par Cho Woo Sik, vp de Samsung, chargé des relations avec les investisseurs, donne la mesure des objectifs que le sud-coréen souhaite atteindre. Rien que pour l’exercice 2006, le géant asiatique a engrangé 7,4 milliards de dollars de chiffre d’affaires.

Pour atteindre ses objectifs, Samsung, peut, selon Les Echos, compter sur plusieurs éléments. En tant que fabriquant de mobiles tout d’abord. Samsung est parvenu à devancer l’américain Motorola en écoulant plus de combinés que ce dernier. Le sud-coréen s’est hissé à la seconde place en captant 14,5% des parts de marché.

Le fabricant asiatique, qui aura écoulé 160 millions de terminaux cette année, espère faire progresser ses ventes de 25% en 2008 et atteindre le chiffre de 200 millions.

Le groupe pourrait aussi enregistrer des bénéfices substantiels dans un autre secteur: les écrans plats. Numéro un des ventes d’écran LCD, Samsung devrait voir sa marge opérationnelle augmenter de plus de 20% en 2008. Les J.O de Pékin pourrait donner un coup de pouce bienvenu à cette activité.

Samsung devrait s’attendre à encaisser quelques revers toutefois. Notamment dans le secteur des semi-conducteurs. Le fabricant, peu efficace dans cette activité, ne devrait pas connaître de croissance significative. Selon le dernier bilan iSuupli, le groupe conserve néanmoins la deuxième place mondiale avec 7,4% de parts de marché derrière Intel.

Même constat du côté des barrettes de mémoires DRAM. Le contexte de surproduction mondiale a impacté négativement l’activité du secteur. Samsung s’attend donc, sans surprise, à des pertes.

Le sud-coréen pourrait en revanche se rattraper sur la production de mémoire NAND, ces mémoires flash utilisées notamment dans les clés USB. Dans ce secteur, si la demande se maintenait, la concurrence pourrait être serrée. Toshiba s’apprête lui aussi à lancer une offensive de taille dans ce secteur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur