Santé numérique : Orange Business Services acquiert Enovacom

LogicielsProjetsSSII
orange-enovacom-sante-numerique

Éditeur de logiciels d’échange de données de santé pour hôpitaux, Enovacom va devenir une filiale d’Orange Business Services et s’intégrer à l’entité Orange Healthcare.

Tout comme la cybersécurité, la santé numérique constitue un axe de développement stratégique pour Orange Business Services.

La branche services aux entreprises du groupe télécoms vient d’annoncer l’acquisition d’Enovacom, éditeur de logiciels dédiés aux systèmes d’information de santé.

« Dans les prochaines semaines », l’entreprise va devenir une filiale d’OBS et intégrer la division Orange Healthcare, dirigée par Elie Lobel. Le montant de l’acquisition n’a pas été précisé.

Créée en 2002 à Marseille, la société Enovacom a réalisé 9,3 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2016. Aujourd’hui, l’entreprise emploie 140 personnes.

Ses logiciels couvrent l’intégration et l’échange de données entre acteurs du système de santé, ainsi que la sécurité de l’accès à ces informations et la gestion de factures fournisseurs dématérialisées.

Ils équipent 1500 établissements de santé (hôpitaux, cliniques privés…) dans cinq pays.

Numériser les parcours de soins

Les solutions d’échange et partage de données de santé d’Enovacom permettront à Orange Healthcare d’étendre son offre. Une offre orientée jusqu’ici sur l’hébergement informatique et la sécurité de données de santé.

C’est donc pour répondre aux enjeux de numérisation et simplification des parcours de soins qu’OBS va racheter Enovacom. « Son positionnement neutre lui permet en effet de s’interfacer avec tous les acteurs du marché », déclare l’opérateur par voie de communiqué.

Après les rachats de Business & Décision (intégration IT) en 2017 et Lexsi (cybersécurité) en 2016, l’acquisition d’Enovacom permet ainsi à Orange Business Services de renforcer sa « stratégie de croissance sur le marché de la santé », explique Thierry Bonhomme, directeur général adjoint du Groupe Orange en charge d’OBS.

« Et ce notamment dans le cadre de la réforme des Groupements hospitaliers de territoire (GHT) qui fait de la communication inter-hôpitaux et de l’interopérabilité des équipements un enjeu majeur », a-t-il ajouté. C’est justement le point fort d’Enovacom.

Les dirigeants actuels de l’éditeur de logiciels, Laurent Frigara et Renaud Luparia, restent impliqués en tant que directeurs généraux délégués.

Lire également :

CES 2018: La Poste étoffe son offre dans la santé numérique
Orange Business Services s’empare de Business & Decision : l’enjeu de la data
Les établissements de santé ont leur plan de sécurité des SI

(crédit photo © Peshkova / Shutterstock.com)


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur