Seagate poursuit le développement de disques cryptés

Régulations

Le modèle Momentus 5400 FDE.2 va inclure un chispset spécial de chiffrement

La technologie LLC de Seagate qui sera généralisée d’ici le début de l’an prochain dans les produits du fabricant est déjà présente dans un nouveau disque dur.

Le Momentus 5400 FDE.2 pour “Full Disk Encryption 2” va comme son nom l’indique inclure un composant de chiffrement particulier qui va le rendre plus sécurisé. Cette méthode empêche un individu ne disposant pas des codes d’authentifications de lire les données contenues sur le disque dur, ou de l’utiliser comme disque maître pour lancer un OS.

Spécialement dessiné pour s’intégrer dans les ordinateurs portables ce disque 2.5-in, de 5,400-rpm (nombre de tours par minute), disposera d’une capacité de stockage de 80GB, 120GB ou 160GB.

Les utilisateurs pourront désormais donner un mot de passe pour accéder aux données stockées sur le disque. D’après un porte-parole de Seagate, “les concepteurs de “notebook” souhaitent également développer d’autres solutions d’authentification notamment autour du biométrique (reconnaissance des empreintes palmaires) et des lecteurs de smart card.”

Pour l’instant, les fabricants d’ordinateurs n’ont pas annoncé soutenir cette technologie que Seagate nomme DriveTrust. Cependant, la firme pense que de nombreuses machines seront proposées avec ce disque directement intégré dans la tour.

Seagate collabore également avec de nombreux concepteurs de logiciels pour développer des solutions pour l’univers professionnel comme des applications de gestion des accès.

Rappelons que l’an dernier Seagate a présenté sa première solution autour de la technologie FDE, lancé au mois de juin de l’an dernier le 5400 FDE n’a rencontré qu’un succès mitigé, mais il a surtout servi de “preuve de concept “ pour le constructeur.

Le système a depuis été amélioré avec une clé de chiffrement en 128 bit AES (Advanced Encryption Standard) et une interface SATA plus rapide.

Cette nouveauté sera disponible pour le moins de juin 2007 et par conséquent se retrouver dans les ordinateurs portables quelques mois après. Le prix exact de cette solution n’a pour l’instant pas été communiqué, cependant un porte-parole de la firme a indiqué que son prix serait compétitif, il ne devrait donc pas dépasser les 100 dollars.

Rappelons que la perte de terminaux est à la source de la majorité des vols de données. Selon le dernier rapport du Club de la Sécurité de l’Information Français (Clusif) publié au mois de juillet 2006, 37% des PME ont constaté au moins un vol en 2005, contre 6% en 2003. Ce taux passe à 65% (!) chez les entreprises de plus de 1.000 salariés.

En moyenne, 44% des entreprises interrogées par le Clusif ont constaté des vols ou des disparitions de matériel en 2005.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur