SeaMonkey 2.0 réduit l'écart avec Firefox

Logiciels

Une première version 2.0 alpha de cette suite Internet est disponible en téléchargement

Le projet SeaMonkey a été créé après l’abandon de la suite Mozilla par la fondation du même nom. Ce projet communautaire regroupe dans un seul logiciel un navigateur Internet, un outil de messagerie électronique (et de news), un éditeur de pages HTML et un client IRC (ChatZilla).

Une première version alpha de la future mouture 2.0 est téléchargeable depuis cette page web. Elle est disponible pour Windows, Mac OS X et Linux. Un fichier spécifique permettra de traduire ce logiciel en français. Évidemment, cette mouture ne sera pas à utiliser sur un système mis en production.

Cette nouvelle version introduit peu de grosses nouveautés du point de vue de l’utilisateur. De fait, c’est l’architecture interne du logiciel qui est entièrement refondue. L’idée est de proposer une base saine et moderne, qui permettra divers développements dans le futur. Un virage important pour ce projet.

SeaMonkey 2.0 utilise ainsi un moteur interne similaire à celui de Firefox. Plus moderne, il se veut aussi plus efficace, avec – par exemple – une nouvelle gestion des modules complémentaires. Le moteur de rendu est basé sur Gecko 1.9. Il passe donc sans problème le test Acid2 et offre une note acceptable avec le test Acid3. Le tout est également plus rapide et consomme moins de mémoire. Enfin, SeaMonkey adopte un design plus en rapport avec les systèmes d’exploitation actuels.

Notez que le support de certains OS anciens (Mac OS X 10.3, Windows 95, 98, Me et NT 4) n’est plus assuré. Sous Linux, la présence de GTK 2.10 est aussi devenue obligatoire.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur