Sécurité : CheckPoint virtualise le navigateur

Sécurité

Comme l’indique un porte-parole de l’éditeur de sécurité : “cette nouvelle solution a pour mission d’adresser les menaces Web”

“Plutôt que de créer une machine virtuelle, nous faisons de la virtualisation précise. Avec Zone Alarm ForceField, nous virtualisons uniquement le browser et nous avons ainsi créé une bulle de sécurité pour protéger notre client lorsqu’il surfe sur la Toile” ,poursuit le porte-parole de l’éditeur.

Cette nouvelle solution lancée à l’occasion de l’événement DEMOfall 2007 est pour l’instant en version bêta. Disponible en ligne depuis maintenant plus d’une semaine, elle a déjà été téléchargée près de 100.000 fois.

ForceField, est la première solution de virtualisation du navigateur. Ce qui montre bien que cette technologie peut avoir des applications particulièrement intéressantes en matière de sécurisation des postes.

Elle permet aux utilisateurs de faire des opérations bancaires ou des achats en ligne, mais aussi de surfer dans des zones dangereuses du Web sans risque ou limitation. Une fois la navigation Internet terminée et le navigateur fermés, ForceField efface toutes les traces d’information personnelles qui sont normalement stockées sur la machine après une session sur la Toile.

Ses fonctions intègrent la virtualisation du navigateur, une technologie anti-phishing ou hameçonnage, mais aussi un bloqueur de sites-espions (également intégré dans ZoneAlarm Internet Security Suite) et des défenses contre les téléchargements dangereux.

Interrogé sur l’utilisation de mémoire de la solution, le porte-parole de CheckPoint explique (sans donner de chiffres précis) “que l’application est légère, facile à utiliser, et que la virtualisation de la navigation est invisible pour l’utilisateur. Il est également possible d’utiliser cette solution sur le poste d’un ami “.

“Tout est automatisé,précise-t-il, tout fonctionne exactement comme si rien n’était virtualisé, l’utilisateur peut d’ailleurs s’il le souhaite télécharger des fichiers sur son disque dur. En cas de problème, toutes les sauvegardes sont faites sur une partition virtuelle. L’utilisateur reste le maître de son téléchargement. Par contre si une tentative d’intrusion est détectée, la signature de la menace est immédiatement envoyée vers les services de CheckPoint qui vont la traiter, et, si besoin est, publier un correctif.”

Précisons que cette solution pour le moins originale fonctionne sur Internet Explorer et Firefox, elle est compatible Vista et XP.

“Utilisant le navigateur Web comme principal vecteur d’attaque, les pirates se concentrent désormais sur le vol d’informations personnelles à des buts lucratifs” indique Cherles Kolodgy, directeur de recherche chez IDC. “Les menaces Web telles que les attaques de phishing, le téléchargement par navigation et les enregistreurs de frappe prolifèrent et posent de réels problèmes de sécurité aux internautes, qui voient leur vie privée menacée. Ils prennent peur et changent radicalement leurs habitudes en ligne.”

Prix et disponibilité :

Les utilisateurs peuvent télécharger la version bêta de ZoneAlarm ForceField sur le site de l’éditeur (www.zonealarm.com). La version anglaise du produit sera disponible début 2008 et sera proposée au prix de 29,95 dollars. La version française sera disponible ultérieurement.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur