Snowflake cherche à capter les métiers de la data

Business IntelligenceData & Stockage
Snowflake Data Cloud Summit

Outils de programmation, gestion du non structuré, marketplace de services… Snowflake diversifie ses leviers d’exploitation de la data.

Des logiciels, téléchargeables ou fournis en tant que services, pour faciliter l’exploitation de données. C’est ce qu’est censée englober la marque Snowpark. Tout du moins d’après la description que Snowflake en fait dans sa demande de dépôt récemment effectuée aux États-Unis.

Le concept a pris forme à l’occasion du Data Cloud Summit, que l’entreprise américaine organise actuellement (la session EMEA a lieu ce 18 novembre). À la clé, un outil natif à la plate-forme Snowflake. Il est pour le moment disponible dans les environnements de test des clients. Sa fonction : permettre la programmation d’opérations (ingestion, modélisation, préparation, analyse…) en Java, en Scala et en Python, en plus de SQL.

Autre annonce du Data Cloud Summit : l’extension de la Data Marketplace. Celle-ci donnait jusqu’alors accès à des jeux de données d’une centaine de fournisseurs. Elle permet désormais à ces derniers de fournir des services d’analyse sans nécessité de sortir les données de Snowflake.

On nous promet aussi des avancées sur la prise en charge des données non structurées. En l’état, la solution référente consiste à exploiter un type de données spécifique (variant), Snowflake s’appuyant sur la répétition des clés primaires pour créer les colonnes.

On surveillera par ailleurs, d’ici à fin 2020, l’arrivée d’une fonction de contrôle d’accès. Elle permettra d’ignorer des lignes spécifiques dans les résultats des requêtes. Un complément au masquage dynamique introduit en juin dernier et qui permet d’ajuster la visibilité des données dans les colonnes.

Illustration © Faithie Photography

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT