Sony PSP : le piratage en format de poche ?

Sécurité

La sortie de la console PSP de Sony est considérée comme l’avènement d’un nouveau jouet à la mode. Un gadget qui semble plaire aux pirates en herbe qui détournent allégrement les fonctionnalités de l’appareil et transforment la console de jeu en un véritable outil de piratage

Secouez la PSP, la pulpe ne reste pas en bas. Des bidouilleurs talentueux ont d’ores et déjà réussi à extraire la substantifique moelle du nouveau jouet de Sony qui fait un carton, non seulement parmi les écoliers, mais également auprès les cadres stressés atteints du syndrome de Peter Pan! Au menu : navigation sur la toile, connexion sans-fil, chat, stockage de fichiers? Rien de bien méchant jusque-là. Sauf que la PSP pourrait facilement être transformée en chasseur de réseaux Wifi. Le ‘wardriving’ est désormais disponible au format de poche. Dans un registre plus classique, un émulateur permettrait d’installer au c?ur de la petite bête un bon vieux Linux ou Windows 95/98/NT/2000? Le détournement des consoles de jeux vidéo n’est pas nouveau. PlayStation, Xbox et Nintendo ont, par le passé, fait les frais de ces passionnés d’électronique et de programmation. Seule nouveauté, la miniaturisation des composants et donc la taille réduite de ces équipements électroniques permettent de glisser dans la poche un jouet apparemment inoffensif qui pourrait s’avérer être un véritable gadget à barbouze?

Cédric Messeguer pour Vulnerabilite.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur