Steria s’implante à Nantes et créé 200 postes

Cloud

La SSII y installera son principal centre de tierce maintenance applicative

Les grandes implantations en France sont plutôt rares actuellement, saluons donc l’initiative de Steria qui annonce l’ouverture dans la périphérie nantaise de son principal centre de tierce maintenance applicative (TMA). Montant de l’investissement:

2 millions d’euros. Cette nouvelle plate-forme permettra à terme (fin 2006) la création de 200 postes et a pour objectif de maintenir en condition les logiciels de ses clients français. Cette activité TMA représente déjà 10 à 15% du chiffre d’affaires de la société informatique. L’entreprise française est à contre-courant de ses petits concurrents qui mettent tous le cap vers l’Inde. “Nous avons l’ambition de trouver un très haut niveau de qualité et de productivité tout en restant en France”, explique aux Echos François Mazon, directeur général de Steria France. Et d’ajouter: “il faut aussi prendre en compte l’aspect langue et culture qui, quand on délocalise, ajoute des coûts et de la complexité”. Steria est décidemment en bonne forme puisque ses recrutements globaux devraient atteindre cette année 1.300 informaticiens dont 60% de débutants. Contrat avec le Ministère des Finances

Steria a été choisi par le Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie pour réaliser OCFI-Interface, qui permettra d’alléger les démarches des usagers auprès de l’Administration, en regroupant sur une base de données nationale l’ensemble des obligations fiscales (occurrences fiscales) des contribuables. Ce marché, d’un montant minimum de 3,6 millions d’euros et d’une durée totale de 3 ans, conduira, dans le cadre du programme COPERNIC, à une première mise en exploitation en février 2006.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur