Steve Ballmer (Microsoft) propose de réduire les salaires

Régulations

Le patron de Microsoft propose sa solution pour limiter les créations d’emplois ‘off-shore’: réduire la rémunération des cadres américains à 50.000 dollars

Quel chemin parcouru depuis que Steve Ballmer a participé au ‘

Workforce Training and Education‘ de l’administration Bush ! A l’époque, juin 2001, le patron de Microsoft préconisait l’adoption dans l’urgence de “solutions créatives qui aideront à s’assurer que la future main d’?uvre de l’Amérique bénéficiera de la qualification et de la formation nécessaires pour soutenir l’économie high-tech“. Depuis lors, le pays a été traversé par un vent d’off-shore, et Steve Ballmer a changé son discours : “La baisse des approvisionnements rend les salaires des ingénieurs américains trop élevés et entraîne des pertes d’emplois“. Et quelle solution propose-t-il afin d’inverser la tendance ? De réduire les rémunérations des professionnels américains à 50.000 dollars. Car à ce prix, “Les employeurs ne trouveront plus de sens à faire des affaires avec les pays en voie de développement“. Certes, l’idée devrait séduire bon nombre de chefs d’entreprises d’humeur capitalistique, mais elle ne répond pas à deux questions essentielles : comment avec des rémunérations aussi basses continuer à séduire le flot de jeunes diplômés qui croient encore aux entreprises IT? Et surtout comment Microsoft et consorts pourront continuer à profiter d’un marché où la rémunération reste le moteur de la consommation ? Et Messieurs les dirigeants montreront-t-ils l’exemple, et accepteront-t-ils d’être les premiers salariés de Microsoft à réduire leur rémunération de manière aussi drastique ? Rappelons que chacun d’eux a perçu de Microsoft en 2003 une rémunération qui s’est élevée à 551.667 dollars, complétées de bonus pour 313.447 dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur