Succession de Ballmer : Microsoft veut débaucher le Pdg d’Ericsson

Composants

D’après Bloomberg, le Pdg d’Ericsson, Hans Vestberg, figure dans les petits papiers de Microsoft pour succéder à Steve Ballmer à la tête du premier éditeur mondial. Un nouveau favori après le retrait de plusieurs autres dirigeants.

Selon Bloomberg, un nouveau nom vient d’apparaître dans la liste des successeurs possibles de Steve Ballmer, le patron démissionnaire de Microsoft. Cette fois, ce serait Hans Vestberg, le Pdg d’Ericsson (en photo). Ce Suédois de 48 ans a effectué toute sa carrière au sein de l’équipementier, occupant des postes en Chine, au Chili, au Brésil, en Amérique du Nord ou encore au Mexique. Devenu directeur financier du groupe en 2007, il a remplacé Carl-Henric Svanberg à la tête du groupe en janvier 2010.

Rappelons qu’un comité spécial, où figure l’emblématique co-fondateur de Microsoft, Bill Gates, a la charge de trouver un successeur à Steve Ballmer, qui dirige l’entreprise depuis 2000. Les recherches semblent plus compliquées que prévu. Tant du fait du profil recherché (une bonne connaissance de la technologie, une capacité avérée dans la transformation de grandes organisations) que du challenge à relever (donner à l’éditeur une place de leader dans la mobilité notamment). Plusieurs candidats ont déjà décliné. C’est le cas de Paul Maritz (le Pdg de Pivotal, groupe EMC) ou de Alan Mullaly (Ford), longtemps considéré comme le favori.

Aussi des pistes en interne

Un autre des favoris semble aujourd’hui lui aussi hors course : Steve Mollenkopf, directeur général de Qualcomm, a en effet obtenu une promotion de son employeur, juste après que son nom a été mentionné dans la presse. En mars, ce dirigeant deviendra PDG du spécialiste des semi-conducteurs. Ce qui a certainement étouffé dans l’œuf ses envies d’ailleurs.

Pour l’heure, les prétendants les plus sérieux semblent aujourd’hui venir du giron même de Microsoft. En effet, les noms de Tony Bates (ex-Skype, désormais en charge du business développement), Stephen Elop (l’ex-Nokia de retour au bercail à la faveur du rachat par Redmond de l’activité terminaux du Finlandais) et surtout Satya Nadella (en charge du Cloud) reviennent avec insistance depuis le début de la recherche du futur dirigeant d’un éditeur aujourd’hui confronté à la nécessité de transformer en profondeur le modèle qui a fait sa fortune.

En fin d’année dernière, les rumeurs tablaient sur la nomination d’un nouveau dirigeant dès ce mois de janvier. Aujourd’hui, citant une source anonyme chez Microsoft, Reuters assure que la nomination d’un nouveau Pdg avant fin janvier ou début février est improbable. Rappelons que Steve Ballmer a expliqué qu’il partirait au plus tard en août prochain.

Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur