Sun et Fujitsu dévoilent un SPARC64 cadencé à 2,88 GHz

Cloud

Dans l’attente des prochaines puces de Fujitsu cadencées à 3 GHz, prévues pour 2010, la compagnie dévoile un SPARC64 VII qui est jusqu’à 25 % plus performant que son prédécesseur.

Le SPARC64 VII de Fujitsu est un processeur quadricœur pouvant gérer huit threads et gravé en 65 nm.

Sa fréquence de fonctionnement maximale était jusqu’alors limitée à 2,53 GHz. Comme annoncé en septembre, elle grimpe aujourd’hui à 2,88 GHz. Le processeur adopte également un contrôleur mémoire de nouvelle génération. Ces deux avancées permettent d’augmenter la vitesse de cette puce d’un maximum de 25 %.

Les performances semblent être au rendez-vous. Un serveur SPARC Enterprise M9000 pourvu de 64 processeurs SPARC64 VII cadencés à 2,88 GHz, décroche ainsi un score au test SPEC CPU2006 32 % supérieur à celui obtenu avec le plus rapide des serveurs POWER6 d’IBM. De nouveaux records sont également fixés avec SAP SD Standard Application Benchmark et Oracle PeopleSoft Enterprise Payroll 9.0. Des résultats encourageants.

Les SPARC Entreprise M8000 et M9000 adopteront cette nouvelle offre (avec 6 Mo de mémoire cache de second niveau). Les M4000 et M5000 profitent de l’occasion pour se refaire une beauté : leurs processeurs adoptent une fréquence de fonctionnement maximale de 2,53 GHz (5,5 Mo de mémoire cache) contre 2,4 GHz précédemment (5 Mo de mémoire cache). Ces serveurs haute-disponibilité sont disponibles aux catalogues de Sun Microsystems et de Fujitsu. Ils fonctionnent tous sous Solaris, l’UNIX de Sun.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur