Sun étoffe la virtualisation des datacenters avec xVM Ops Center

Logiciels

Sun étoffe son offre de virtualisation xVM avec un nouveau produit d’administration dédié aux centres de données

Sun Microsystems a décidément une actualité très chargée sur le marché de la virtualisation. Après le rachat de VirtualBox et le lancement de xVM Server , voici un nouveau venu ; xVM Ops Center . Spécifiquement adapté aux centres de données, ce logiciel d’administration permet de contrôler un vaste ensemble de serveurs, à partir d’une unique console. Les architectures matérielles concernées comprennent une large gamme de serveurs Sun Fire, Netra et Blade.

La découverte automatique des serveurs sur le réseau (même éteints) et la gestion d’inventaire automatisent l’administration du parc informatique. L’installation des systèmes d’exploitation, logiciels et mises à jour accélère le déploiement et la maintenance des serveurs physiques et virtuels.

Enfin, un outil de surveillance et de reporting permet d’évaluer rapidement l’état de l’ensemble du système. xVM Ops Center gère les environnements hétérogènes fonctionnant indifféremment sous Linux (Red Hat Enterprise et SuSE) ou Solaris (pour SPARC et x86). Le support de Windows n’est que partiel, mais évoluera lors des prochaines versions.

Fidèle à sa stratégie open source, Sun a commencé à livrer le code de xVM Ops Center sur le site www.openxvm.org . Une version de ce produit placée sous licence GPL 3 sera ainsi disponible au cours de ce trimestre.

La société tirera par conséquent l’essentiel des revenus de diverses offres de service : l’abonnement au logiciel avec un contrat d’assistance sera facturé de 100 à 350 dollars par serveur et par an (en fonction des options choisies). L’offre Satellite Server, à 10.000 dollars par an, comprendra, pour sa part, un service d’installation et de formation sur site.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur