Symantec protègera les mobiles Nokia

Sécurité

Les prochains smartphones Series 60 seront équipés du logiciel Symantec Mobile Security

Cabir, Skull, Commonwarrior, Fontal… autant de nouveaux virus qui s’attaquent aux mobiles et notamment aux combinés ‘motorisés’ par les systèmes d’exploitation Symbian, les plus répandus de la planète. Si pour le moment ces virus sont peu virulents, la situation pourrait bien très vite changer avec des smartphones qui se vendent de plus en plus. D’autant plus que certains de ces vers sont aujourd’hui hybrides: ils peuvent se transférer vers un PC lors de la synchronisation du mobile par exemple.

Le marché est hautement porteur. Les éditeurs de sécurité le savent bien. Tout en proposant leurs solutions maison, ils prennent aussi un malin plaisir à alarmer les utilisateurs, voire à exagérer les risques. Pour autant, la protection logicielle des mobiles est aujourd’hui une obligation pour les fabricants. Il faut anticiper. Nokia annonce ainsi un accord avec Symantec. Les prochains smartphones Series 60, les plus attaqués actuellement car les plus rependus, seront équipés du logiciel Symantec Mobile Security. Le logiciel se concentre particulièrement sur les applications SMS+, EMS, MMS, HTTP et e-mail, vecteurs de malwares. Il protège également les connexions sans fil (GPRS, EDGE, 3G, Wi-Fi, Bluetooth). Comme pour le PC, le produit de Symantec sera doté d’un live update via le réseau cellulaire pour mettre à jour le logiciel. Mais pour que toutes ces protections soient véritablement efficaces, l’Industrie doit se mettre d’accord autour de standards. C’est l’objectif du Trusted Computing Group (TCG), qui avec l’aide notamment de Motorola, Nokia, Samsung, VeriSign et Vodafone mettent actuellement en place les spécifications d’une technologie hardware commune. “Sans sécurité dédiée, les mobiles vont vite devenir une cible pour les pirates. Une solution commune permettra d’améliorer la confiance des utilisateurs vis-à-vis de leurs terminaux”, explique Anne Uusilehto, senior technology manager pour Nokia et membre du TCG Mobile Phone Working Group. Ce standard devrait être finalisé lors du premier semestre 2006. Et les premiers mobiles qui l’utiliseront seront mis en vente fin 2006, promet le Trusted Computing Group. Outre la protection contre les attaques, cette technologie devrait aussi permettre d’améliorer les outils pour bloquer l’appareil en cas de vol ou de perte. Elle prendra également en charge les problématiques de DRM (protection des droits) qui se posent de plus en plus pour les fournisseurs de contenus mobiles.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur