Télécoms: le coût des appels à l’étranger flambe

Régulations

Selon une étude, ils ont progressé de 18,3% en un an. Que fait-on en Europe?

Il y a encore peu, les entreprises françaises bénéficiaient des tarifs téléphoniques internationaux les moins élevés des pays industrialisés. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Malgré une concurrence acharnée et l’émergence de la VoIP, les tarifs ont flambé en 2005.

Selon une étude de NUS Consulting, citée par les Echos, ce sont les appels internationaux qui ont le plus augmenté : +18,3%, soit la hausse la plus importante, tous pays confondus. Toujours selon NUS, la concurrence que se livrent les opérateurs au niveau local et national se serait répercutée sur les prix des appels internationaux. Néanmoins, la situation s’inverse pour les mobiles. Les prix ont baissé de 2,1% en France. Les prix des appels locaux sont également en repli: -1,5%, ce qui place la France au cinquième rang des pays les plus chers parmi les 14 pays industrialisés étudiés. Mais ce sont les appels nationaux qui connaissent la plus forte baisse avec -8,7%. Néanmoins, sur ce terrain, la France se situe au neuvième rang des pays les plus chers.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur