Télécoms: l’IDATE voit l’avenir en rose

Régulations

“Les nouvelles sont indiscutablement bonnes”, souligne l’Institut

Reprise des ventes de mobiles, retour à la croissance des opérateurs, investissements qui repartent sensiblement… de nombreux signaux illustrent le retournement du secteur après deux années noires. Un retournement confirmé par l’Idate (l’Institut de l’audiovisuel et des télécommunications en Europe) lors de son rendez-vous annuel avec les professionnels à Montpellier.

“Il y a un rétablissement tout à fait spectaculaire des principaux opérateurs” en termes de résultats semestriels et de rétablissement de leur fondamentaux économiques a souligné le directeur général de l’IDATE, Yves Gassot. Ce redressement devrait se poursuivre et se transformer en croissance durable grâce aux services multimédia actuellement proposés par les opérateurs: accès au Web, jeux à télécharger, envois de mails et de photos… “Aujourd’hui, les produits et les réseaux sont là, et les clients sont éduqués”, estime ainsi le Pdg de France Télécom Thierry Breton présent lors de ce rendez-vous. Une vision un poil optimiste: les smartphones, ces téléphones intelligents, sont loins d’être rentrés dans les habitudes des consommateurs et le marché peut mettre du temps à être rentable. Disparités Par ailleurs, les signaux de reprise masquent des disparités. Les marchés asiatiques continuent de jouer un rôle moteur, avec des croissances à deux chiffres de leur activité, tandis que l’Amérique du Nord devrait enregistrer une croissance “à peine positive” cette année. En Europe de l’Ouest, la hausse attendue est de 3 à 4,5%. Enfin, les équipementiers continuent à souffrir même si le pire semble passé et la téléphonie fixe continue de reculer. Autant d’éléments qui rendent prudents les optimistes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur