Terrorisme : menaces sur les call-centers indiens

Sécurité

La police indienne a mis brutalement fin à une cellule terroriste qui envisageait de s’attaquer aux centres d’appel de Bengalore, en connexion avec des financiers à Londres

Le terrorisme à la recherche de nouvelles cibles? IT !

Ils sont membres de Laskhar-e-Toiba, un groupe militant qui lutte pour l’indépendance du Kashmir. Le groupe d’action allait se mettre en place à Bengalore, en Inde, en repérage depuis novembre dernier. Les financiers sont à Londres, en Grande-Bretagne. La police indienne a tenté d’arrêter des membres du groupuscule dans la banlieue de Delhi. Non sans mal, un terroriste a été tué, deux autres ont pu être appréhendés. Parallèlement, la police britannique s’est attaqué aux financiers de la conspiration, à Londres. Les policiers indiens ont découvert dans la cache du commando terroriste 100 kilos de dynamite, 10,5 kilos d’explosifs RDX, des centaines de détonateurs, des armes et un téléphone satellite. Mais le plus inquiétant provient des documents et cartes découverts? Ils démontrent que les terroristes s’apprêtaient à s’attaquer aux centres d’appel de Bengalore, ces entreprises ‘offshore’ qui assurent la délocalisation des activités des ‘call center’ de nombreuses entreprises occidentales. En s’attaquant aux centres d’appel, c’est l’industrie la plus florissante de l’économie indienne qui est visée, mais aussi directement l’économie des pays occidentaux au travers d’un de ses principaux outils de communication.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur