Time Warner continue de miser sur AOL

Régulations

Le géant des médias voit de nouvelles opportunités d’acquisitions
publicitaires pour sa division internet

Richard Parsons, le patron de Time Warner, fait le constat d’une progression des activités de sa division internet AOL depuis que celle-ci a adopté la stratégie de la gratuité pour ses nouveaux services et mis fin à la promotion de son accès internet traditionnel.

Le retour en grâce d’AOL, combiné avec un plan de rachat d’actions pour 20 milliards de dollars qui se prolongera jusqu’à la mi 2007, ont permis au titre Time Warner de progresser de 24 % depuis le 2 août dernier, à la grande satisfaction des investisseurs.

Face aux analystes de Credit Suisse, Richard Parsons a fait part de ses ambitions pour sa filiale internet, avec des projets d’acquisitions centrées autour des technologies publicitaires. “Nous recherchons des opportunités horizontales pour augmenter notre position dans l’espace publicitaire.

Il ne s’accorde pas de limite pour ses prochaines acquisitions, en dehors d’un grand portail, a-t-il indiqué. Il apparaît cependant que l’intérêt de Time Warner porterait plutôt sur le rachat de sociétés ayant développé des technologies de publicité contextuelle, à l’image de ce qui est déjà proposé par ses grands concurrents ? Google, Yahoo et Microsoft MSN ? qui chacun possède sa plate-forme de gestion des pubs.

En revanche, à l’opposé de sa stratégie européenne, le groupe ne se dit pas prêt à mettre fin à ses activités de fournisseur d’accès internet aux Etats-Unis. Il n’y aurait donc pas de projet de cession en cours.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur